Deux religieuses défient les mesures sanitaires pour exorciser le Parlement irlandais | 24 heures
/misc

Deux religieuses défient les mesures sanitaires pour exorciser le Parlement irlandais

Rien ne semblait pouvoir empêcher deux religieuses irlandaises qui voulaient combattre le démon.

• À lire aussi: Voici le premier candidat délogé de Star Académie

• À lire aussi: Dany Turcotte sera à «Tout le monde en parle» dimanche prochain pour s’expliquer

Sœur Irene Gibson et sœur Anne Marie, qui font partie des sœurs réparatrices de la Sainte Face de Notre Seigneur Jésus Christ, ont parcouru 200 km, de la ville de Cork à la ville de Dublin, pour exorciser la chambre basse du Parlement irlandais (le Dáil Éireann) en décembre dernier, selon ce que rapporte The Irish Examiner

Le hic, c’est qu'à ce moment, les mesures sanitaires étaient très strictes en Irlande. En fait, les gens pouvaient seulement se déplacer dans un rayon de 5 km de leur domicile. 

Oups. 

Les deux religieuses ont donc participé à cet événement qui a finalement rassemblé 70 personnes alors que la limite permise était de 15. 

Double oups! 

Il semble que ce n’est pas la première fois que l’on parle de ces femmes dans les médias locaux. 

En effet, en 2019, elles se sont fait dire qu’elles devaient quitter les installations où elles habitent parce qu’elles enfreignaient les règlements d’urbanisme. 

Gibson et Marie ont amassé, jusqu’à maintenant, près de 120 000$ avec une campagne de sociofinancement pour ne pas se retrouver à la rue.  

Ailleurs sur le Sac de chips :  

s

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus