Les cinq bonnes nouvelles pour la planète | 24 heures
/environment

Les cinq bonnes nouvelles pour la planète

Des milliers de tortues ont été sauvées du froid polaire au Texas, un nouveau procédé québécois pour décontaminer les sols miniers est en développement et le dernier arbre encore debout d’une espèce évite l’abattage. Voici cinq bonnes nouvelles pour la planète qui ont retenu l’attention au cours des derniers jours. 

• À lire aussi: Le gouvernement canadien poursuivi en justice pour son inaction climatique

• À lire aussi: Le réchauffement climatique a-t-il causé la vague de froid au Texas?

Québec 

Photo courtoisie : Englobe

Décontaminer les sols grâce à l’utilisation de plantes : c’est une technique prometteuse que développe actuellement une compagnie québécoise. Si l’expérience – d’une durée de quatre ans – s’avère concluante, l’Englobe pourra décontaminer des sols tout en végétalisant les haldes d’amiante. 

Allemagne  

AFP

Ford investit 1 milliard $ en Allemagne avec pour objectif de vendre des véhicules 100% électriques en Europe d’ici 2030. Le constructeur américain s’engage aussi à ce que, d’ici mi-2026, toutes ses voitures européennes soient offertes en version hybride ou électrique.  

Sri Lanka  

AFP

Le dernier spécimen d’un arbre disparu restera debout après une importante levée de boucliers, alors que les autorités du Sri Lanka devaient l’abattre pour la construction d’une autoroute. L’extinction du Crudia Zeylanica avait été confirmée en 2012 jusqu’à la découverte surprise de cet arbre en 2019.  

Texas  

Photo tirée d'Instagram, @texasparkswildlife

Des Texans ont sauvé plus de 4700 tortues de mer alors que la vague de froid de la semaine dernière a laissé ces reptiles au bord de la mort. Elles sont hébergées dans des locaux afin de les réchauffer. Dès que les tortues seront hors de danger, elles retourneront dans leur habit naturel.   

États-Unis  

Photo tirée de Twitter, US Fish and Wildlife

Le clonage comme avenue pour sauver les espèces en voie de disparition? Des scientifiques ont annoncé la naissance d’un furet à pattes noires grâce à l’ADN d’un animal congelé depuis 1988. Encore dans les phases préliminaires, le clonage pourrait être un nouvel outil pour sauver les espèces menacées.   

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus