Une entreprise doit s’excuser pour avoir noirci la peau de l’un de ses mannequins sur Instagram | 24 heures
/panorama

Une entreprise doit s’excuser pour avoir noirci la peau de l’un de ses mannequins sur Instagram

Une compagnie de mode coréenne a noirci un modèle Instagram pour «rehausser ses vêtements». Aujourd'hui supprimée, la publication de Badblood a été repartagée sur Twitter et c'est devenu viral.

Une compagnie de mode coréenne a noirci un modèle Instagram pour «rehausser ses vêtements». Aujourd'hui supprimée, la publication de Badblood a été repartagée sur Twitter et c'est devenu viral.

L'entreprise sud-coréenne Badblood s'est attiré les foudres des internautes en noircissant la peau de l'un de ses mannequins sur Instagram et en insultant une cliente qui lui demandait de retirer la photo.

Une enseignante de 25 ans de Londres aurait découvert le pot aux roses en zoomant sur l'image et en la comparant à une autre publication, rapporte Buzzfeed News. Amaal Abdulkadir aurait reconnu les tatouages de la mannequin qui avait la peau moins foncée sur une autre photo publiée par Badblood. 

Plus «noire que noire»             

Amaal a contacté l'entreprise sur Instagram pour que la publication soit retirée, mentionnant que c'était «très déplacé». La réponse de l'entreprise n'a pas convaincu la jeune femme, qui était une cliente de la marque depuis plusieurs années.

• À lire aussi: «J’en ai ras le bol de devoir prouver que le racisme systémique existe»

«Elle est plus noire que noire, pourquoi est-ce un problème pour vous? Ça varie selon la photo prise», a répondu Badblood, selon les captures d’écran partagées par Amaal.

L'entreprise a aussi répondu à Abdulkadir que la peau du mannequin était «beaucoup plus noire que la [sienne]», en répétant qu’elle ne voyait pas «où était le problème».

«Mêlez-vous de vos affaires»              

La jeune femme a aussi raconté à Buzzfeed que l'entreprise l’a insultée en coréen lorsqu’elle s’est montrée plus ferme dans ses demandes. On lui a notamment demandé de ne «pas mettre son nez dans ce genre de problème», ajoutant qu’elle n’avait pas «de manières». 

L'histoire a choqué de nombreux internautes et a beaucoup fait jaser sur les réseaux sociaux. 

Des internautes ayant contacté l'entreprise sur Instagram auraient été bloqués, alors que d'autres ont reçu des excuses génériques. Un mouvement de boycottage est né sur les réseaux sociaux à la suite de la controverse.

Badblood a admis son erreur il y a quelques jours et a supprimé les photos. L’entreprise dit n'avoir eu «aucune intention de manquer de respect» et assure prendre «au sérieux» les critiques qui lui ont été adressées. 

«Notre intention, comme toujours, était de rehausser nos vêtements en utilisant un filtre Instagram pour les rendre plus beaux. Clairement, nous avons fait une erreur.»

Sur le même sujet