Non, il n'est pas possible de vacciner les personnes vulnérables à domicile... pour le moment | 24 heures
/bref

Non, il n'est pas possible de vacciner les personnes vulnérables à domicile... pour le moment

Image principale de l'article Vaccination à domicile: impossible, pour l'instant
Photo Facebook

Est-ce qu'on pourrait, comme le demande le Parti québécois, vacciner à domicile des personnes vulnérables ou à mobilité réduite? Pas avec les vaccins de Moderna et de Pfizer-BioNTech, soutient une experte. La vaccination à domicile pourrait toutefois être envisagée lorsque Québec aura reçu ses premières doses du vaccin d'AstraZeneca.

• À lire aussi: On répond à vos questions sur les vaccins contre la COVID-19

Pourquoi serait-ce compliqué de vacciner à la maison? 

Parce que les deux premiers vaccins disponibles au Canada doivent être conservés à de très basses températures, ce qui complique grandement le transport des doses. 

«C'est trop compliqué. Ce sont des dispositions de conservation qui sont très exigeantes en termes de température», explique Marie-Pascale Pomey, professeure titulaire à l’École de santé publique de l'Université de Montréal. 

Et qu'en est-il du vaccin d'AstraZeneca que Santé Canada a autorisé vendredi dernier? Ce vaccin serait plus facile à transporter jusque chez des patients, puisqu'il peut être conservé à une température plus haute. Son efficacité demeure toutefois incertaine pour les personnes âgées de plus de 65 ans. 

En plus des contraintes liées au transport, le nombre limité d’infirmières disponibles pour la vaccination à domicile pourrait compliquer la mise en place d'une telle opération au Québec. Non seulement les infirmières devraient administrer le vaccin, mais elles devraient aussi rester chez le patient un certain temps pour s'assurer que le vaccin ne cause pas d'effets secondaires, comme une réaction allergique. 

Malgré ses difficultés d'implantation, la vaccination à domicile pourrait être bénéfique pour les personnes à risque qui pourraient contracter le virus en se rendant dans un lieu de vaccination, mentionne Mme Pomey. La vaccination à domicile permettrait par ailleurs de rejoindre les personnes à mobilité réduite ou qui n'ont pas accès à du transport adapté. 

Plusieurs centaines d'aînés arrivés trop tôt lundi matin se sont butés à de longues files d'attente et à des services peu adaptés au Stade olympique de Montréal, selon les informations du Journal de Montréal.

La Santé publique devrait aussi annoncer à 13h que, dès le 15 mars, les pharmaciens pourraient aussi administrer le vaccin développé par Moderna.

-Avec Le Journal de Montréal

À lire aussi

Et encore plus