Après une baisse historique causée par la pandémie, les émissions de CO2 repartent à la hausse | 24 heures
/environment

Après une baisse historique causée par la pandémie, les émissions de CO2 repartent à la hausse

Image principale de l'article Les émissions de CO2 repartent à la hausse
FOTOLIA

La diminution des émissions de CO2 n’aura été que de courte durée. Après un déclin historique causé par la pandémie de la COVID-19, les émissions de CO2 du secteur de l’énergie sont reparties à la hausse, dépassant même leur niveau de l’année dernière, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE). 

«Après avoir atteint un point bas en avril, les émissions mondiales ont rebondi fortement et sont passées au-dessus de leur niveau de 2019 en décembre», souligne l’AIE.

Une transition trop lente vers les énergies vertes

Ce rebond, c’est la preuve que la transition vers les énergies vertes ne se fait pas assez rapidement, selon le directeur exécutif de l’AIE, Fatih Birol.

«Le rebond des émissions de CO2 dans le monde à la fin de l’année dernière représente un sérieux avertissement sur le fait que nous n’avons pas fait assez pour accélérer la transition vers les énergies propres à travers le monde», déplore-t-il.

Si les plus grandes économies du monde ne font pas de changements politiques majeurs à travers la relance économique qui suivra la pandémie, les émissions mondiales vont probablement continuer d’augmenter en 2021, prévient Fatih Birol. 

Toujours selon les chiffres de l’AIE, les émissions de CO2 liées au secteur énergétique ont dans l’ensemble reculé de 5,8% l’an dernier, ce qui correspond à une diminution de presque 2 milliards de tonnes de CO2, la plus forte baisse de l’histoire de l’humanité.

La baisse a été causée pour l’essentiel par une moins grande utilisation du pétrole pour le transport routier et l’aviation.

À lire aussi

Et encore plus