Entrevue de Harry et Meghan: les 15 moments clés de l'entrevue dévastatrice | 24 heures
/misc

Entrevue de Harry et Meghan: les 15 moments clés de l'entrevue dévastatrice

Image principale de l'article Les moments clés de l'entrevue dévastatrice
Photo AFP

Dimanche soir, CBS diffusait la très attendue entrevue d'Oprah avec Meghan Markle et son époux, le prince Harry. Le couple y est allé de plusieurs citations et révélations-chocs qui pourraient faire très mal à la monarchie anglaise.

• À lire aussi: 15 réactions fortes à l’entrevue dévastatrice de Meghan et Harry

• À lire aussi: Jour J pour l'entrevue de Meghan et Harry: la famille royale se prépare à encaisser des coups

Le couple a révélé que le manque de soutien de la famille royale face aux mensonges véhiculés sur Meghan dans la presse britannique a rapidement affecté l'Américaine. «L'institution» a également présenté de grands biais racistes qui auraient blessé Harry et Meghan.

Voici quelques moments clés à retenir de cet échange historique:

1. Meghan Markle, qui est métisse, a affirmé que des membres de la famille royale s’étaient inquiétés de la couleur de la peau de son fils, Archie, avant sa naissance. Harry a confirmé l'information, précisant que cette conversation avait eu lieu entre lui et un ou une membre de la famille royale qu'il n'a pas voulu nommer. «Ils se demandaient de quoi auraient l'air nos enfants.»

2. La duchesse de Sussex a également indiqué que le palais de Buckingham avait refusé d’accorder une protection à l’enfant, bien que ce soit la tradition.

AFP

3. «Ils ont décidé, on ne sait pas pourquoi, que notre enfant n'aurait pas de titre royal, il ne serait pas prince, ou princesse [au moment des faits, les parents ne savaient pas encore s'ils attendaient une fille ou un garçon]», a révélé Meghan. Et comme l'enfant n'aurait pas eu de titre, il n'aurait pas pu profiter des services de sécurité offerts par la couronne. 

Quand Oprah a demandé à la duchesse si la race de l'enfant avait quelque chose à voir dans le traitement différent qu'il allait recevoir, Meghan a laissé entendre qu'elle croyait que oui. 

4. Meghan Markle a aussi révélé avoir eu des pensées suicidaires lors de cette période. «Je ne voulais plus être en vie», a-t-elle déclaré à la présentatrice Oprah Winfrey, les larmes aux yeux.

«Et je suis allée voir l'institution, et j'ai dit que j'avais besoin d'aller quelque part pour obtenir de l'aide. J'ai dit que je ne m'étais jamais sentie comme ça avant (...) et on m'a dit que je ne pouvais pas, que ce ne serait pas bon pour l'institution», a-t-elle ajouté.

AFP

5. Si l’Américaine de 39 ans a dénoncé une «vraie campagne de dénigrement» de la part de l’institution royale et dit ne pas s’être sentie protégée par la famille royale, l’ancienne actrice a pris garde de ne pas attaquer personnellement des membres de la couronne. Elle a précisé qu'elle s'entendait très bien avec la reine et qu'elle et Harry lui avaient parlé plusieurs fois au téléphone dernièrement.

6. Meghan a confié que, contrairement à ce qui avait été rapporté par la presse britannique, ce n’était pas elle qui avait fait pleurer Kate, la duchesse de Cambridge, mais que c'était l’inverse qui s’était produit lors d’un incident survenu avant son mariage avec le prince Harry, en 2018. Elle a précisé que Kate s’était excusée peu après. Mais les mensonges de la presse britannique ont commencé à affecter la duchesse très durement à partir de ce moment.

AFP

7. Meghan a par ailleurs révélé qu'elle et le prince Harry se sont mariés trois jours avant la cérémonie officielle. 

8. Le couple a révélé que leur deuxième enfant sera une petite fille. «Avoir un garçon, puis une fille, que peut-on demander de plus?» s'est réjoui le prince Harry.

• À lire aussi: 9 choses qu’on a apprises sur le prince Harry lors d'une entrevue avec James Corden

9. Le prince Harry affirme que son père et son frère, Charles et William, sont «prisonniers» du système. «Je l'étais moi aussi avant de connaître Meghan, mais je ne le savais pas.»

John Rainford/WENN

10. «Nous avons fait tout notre possible pour rester au sein de la famille royale», affirme le prince Harry en ajoutant qu'il n'a aucun regret. Si nous avions eu le soutien nécessaire, nous serions encore là.»

11. Le rouquin a également précisé que son frère et lui ne se parlent pas pour l'instant. «Nous avons pris nos distances, mais espérons que le temps arrangera les choses.»

AFP

12. «J'aurais aimé que mon père m'offre plus de soutien dans toute cette histoire. Il est passé par là, il connaît la douleur. J'aurais aimé qu'il soit présent», a confié Harry, 36 ans.

13. Harry a révélé avoir été «coupé» de l'aide financière par la couronne, ce à quoi il ne s'attendait pas au début. «L'argent que j'ai aujourd'hui, c'est ce que m'a laissé ma mère...»

14. Lorsque Meghan a appris que la couronne avait l'intention de «couper» le prince Harry, elle a écrit à l'institution dans le but de la convaincre de continuer de payer pour la sécurité d'Harry.

15. Le couple a confié avoir reçu de nombreuses menaces de mort ainsi que des insultes virulentes et racistes à de nombreuses reprises.  

À voir aussi sur Le Sac de chips:         

s

s

s

Sur le même sujet