Un fugitif sort de sa cachette pour acheter le dernier Call of Duty et se fait arrêter par la police | 24 heures
/misc

Un fugitif sort de sa cachette pour acheter le dernier Call of Duty et se fait arrêter par la police

Un fugitif britannique n’a peut-être pas eu la meilleure des idées en décidant d’aller en ville pour acheter Call of Duty: Black Ops Cold War... alors qu’il était recherché depuis novembre après s’être évadé de prison.

• À lire aussi: 1000$ pour une PS5: on a jasé avec les revendeurs de Kijiji et Marketplace

• À lire aussi: 20 gâteaux geek à essayer de reproduire pour votre anniversaire

Clint Butler, âgé de 36 ans, a été intercepté par des policiers de Birmingham en janvier dernier, alors que la Grande-Bretagne était plongée dans un confinement généralisé. Le criminel marchait dans la rue avec un ami et a changé de direction en voyant les représentants de la loi du coin de l’œil.

Les agents sont alors allés à sa rencontre pour lui demander ce qu’il faisait à l’extérieur, ce à quoi Butler a répondu qu’il était «venu chercher le nouveau Call of Duty» parce qu’il ne pouvait pas «rester assis à ne rien faire en confinement».

Probablement plus ou moins satisfaits de la réponse du Britannique, les policiers ont voulu voir ses papiers et c’est à ce moment que les choses se sont corsées.

Comme on peut le voir dans une spectaculaire vidéo mise en ligne par le Service de police de West Midlands, Butler a tenté à cet instant de fuir en bottant l’un des agents entre les deux jambes, mais (cette fois-ci) sa tentative d’évasion a échoué lamentablement.

Après une échauffourée et un peu de poivre de Cayenne, le trentenaire est maîtrisé. Et quelques minutes plus tard, après avoir tenté de s’en sortir en donnant un faux nom, Butler est finalement arrêté, lorsque les forces de l’ordre découvrent qu’il est en fait un fugitif s’étant évadé d’un pénitencier à la fin novembre.

Il est maintenant de retour derrière les barreaux. À sa peine existante de 17 ans de prison pour vol à main armée, qu’il doit purger jusqu’en 2024, se sont ajoutés 13 mois pour son évasion et six autres mois pour avoir agressé les policiers lors de son arrestation.

«La raison pour laquelle il a décidé de risquer d’être renvoyé en prison en prenant la décision idiote d’aller en ville en plein confinement avec un ami pour acheter un jeu vidéo restera un mystère», a commenté le commissaire Nick Rowe du Service de police de West Midlands.

Rendu là, il aurait peut-être dû acheter l’édition numérique...

Suivez-nous sur Twitch!

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus