C’est quoi les NFT ou ces nouveaux jetons virtuels dont tout le monde parle? | 24 heures
/portemonnaie

C’est quoi les NFT ou ces nouveaux jetons virtuels dont tout le monde parle?

Vous venez tout juste de saisir l’essence du Bitcoin et voilà maintenant que la nouvelle crypto des NFT fait son apparition. Le non-fongible token (NFT), ou jeton non-fongible en français, a fait une entrée fracassante à la fin février dans le monde de l’art numérique et plusieurs font des affaires d’or. 

• À lire aussi: Vous devez déclarer vos gains en bourse et en cryptomonnaie

Le marché du NFT a écrit l'histoire jeudi, alors que l'artiste digital Beeple - de son vrai nom Mike Winkelmann - a réussi à vendre dans un encan numérique son oeuvre The First 5000 Days en format jpg pour plus de 87 millions $. Du jamais-vu. Fin février, ce même artiste a vendu pour 8,3 millions $ une courte séquence vidéo, intitulée CROSSROAD, dans laquelle on aperçoit un Donald Trump nu, couché dans l’herbe et couvert de marques peu reluisantes. 

Ce n'est pas tout. Vous souvenez-vous du Nyan Cat? Le GIF du chat-pop-tart-arc-en-ciel aura 10 ans cette année et son créateur a eu la bonne idée de vendre une version unique de son chef-d'œuvre lors d’une enchère. L'encan s’est déroulé sur une plateforme d’art crypto nommée Foundation et l’artiste a réussi à amasser la coquette somme de 740 000$.  

Dans la même semaine, la chanteuse Grimes a vendu pour 7,5 millions $ d’œuvres numériques sous forme de NFT. Tout récemment, le fondateur de Twitter, Jack Dorsey, a suivi la tendance et a mis à l’enchère un tweet autographié. Tout ceci mène à la réflexion suivante... que diable est un NFT? 

C’est quoi un NFT? 

D’abord, il faut savoir que ces jetons numériques représentent quelque chose d’unique au monde et contrairement aux cryptomonnaies connues comme le bitcoin, les NFT représentent un objet plutôt qu’une valeur monétaire. Autrement dit, en échangeant votre jeton, vous posséderez un «objet» complètement différent.  

Tout comme une œuvre d’art, les jetons s’échangent sur des plateformes comme Nifty Gateway selon l’offre et la demande. C’est d’ailleurs sur ce site que la plupart des nouveaux «cryptoartistes» mettent leurs œuvres aux enchères.  

Le jeton non-fongible repose sur la technologie de la blockchain Ethereum, ou chaîne de blocs en français. C'est cette base de données complexe qui permet d’effectuer des transactions sécurisées par cryptographie.  

Vient avec l’achat d’un NFT un certificat d’authentification unique qui permet de reconnaître son propriétaire, donc, impossible de se faire dérober sa possession! 

• À lire aussi: Payer son véhicule avec des bitcoins au Québec?

• À lire aussi: Le Bitcoin consomme plus d’électricité que toute l’Argentine

Collectionner de l’intouchable 

«Mais pourquoi dépenser des fortunes pour un GIF que vous pouvez enregistrer sur votre bureau», vous demandez-vous? À la manière des cartes de sport qui ont pris beaucoup de valeur avec le temps, les collectionneurs cherchent avant tout à posséder une œuvre originale.  

En fait, l’art numérique n’est qu’une seule manière d’utiliser les NFT. 

«En réalité, ils peuvent être utilisés pour représenter la propriété de n'importe quel actif unique, comme un acte pour un élément dans le domaine numérique ou physique», peut-on lire sur le site de Ethereum.  

Outre l’art, le NFT fait aussi sa marque dans le monde du sport. La nouvelle plateforme NBA Top Shot permet à des collectionneurs d’acheter des clips vidéo de grands moments sportifs. En quelques semaines à peine, la plateforme a généré des ventes de plus de 100 millions $. 

On n'a pas fini d'en entendre parler

Tout indique que le NFT n’en est qu’à ses débuts. Déjà, plusieurs GIF devenus des classiques sur Internet sont vendus pour de petites fortunes et rien ne semble freiner la tendance.  

Selon Ethereum, la vie des artistes numériques est en train de changer complètement tout comme le concept de la propriété intellectuelle des œuvres digitales.  

«Les NFT prennent actuellement d'assaut le monde de l'art numérique et des objets de collection. [...] Si Andy Warhol était né à la fin des années 90, il aurait probablement numérisé la Campbell's Soup pour en créer un NFT», avance Ethereum.  

La plateforme de cryptomonnaie voit même plus loin: «Un jour, la possession de votre voiture pourrait être prouvée avec un NFT». 

Sources: Ethereum, Business Insider, The New York Times.

À lire aussi

Et encore plus