Une marche contre le racisme anti-Asiatiques dimanche à Montréal | 24 heures
/bref

Une marche contre le racisme anti-Asiatiques dimanche à Montréal

Des voix s'élèvent contre le racisme anti-Asiatiques un peu partout à travers le monde, notamment aux États-Unis.
AFP

Des voix s'élèvent contre le racisme anti-Asiatiques un peu partout à travers le monde, notamment aux États-Unis.

Une marche contre le racisme anti-Asiatiques se tiendra à Montréal dimanche, dans un contexte où on observe une hausse des actes haineux envers les personnes asiatiques à plusieurs endroits dans le monde.

«Depuis le début de la pandémie, les membres des communautés asiatiques du Québec ont été physiquement et verbalement agressés, poignardés et même frappés par des voitures. Nos artefacts religieux, culturels et nos commerces ont également été vandalisés», peut-on lire sur la page Facebook de l'événement, organisé notamment par le Groupe d'entraide contre le racisme envers les Asiatiques au Québec.

Depuis le début de la pandémie, le nombre d'actes racistes et de crimes haineux contre les personnes d'origine asiatique rapportés au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a quintuplé, a rapporté La Presse

À Vancouver, une augmentation de 717% des crimes haineux a aussi été rapportée. 

Au cours des derniers jours, l'histoire d'un Américain qui a assassiné 8 personnes dans des salons de massage d'Atlanta - dont 6 femmes asiatiques - a encore ramené cet enjeu en plein coeur de l'actualité. 

• À lire aussi: Fusillades à Atlanta et hausse de la violence contre les Américains d’origine asiatique: ce qu'il faut savoir

«Les communautés asiatiques du Québec en ont assez. Nous descendrons dans la rue le dimanche 21 mars, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, pour nous élever contre le racisme anti-asiatique et toutes les formes de discrimination raciale», mentionnent les organisateurs, toujours sur Facebook. 

«Il n’y a pas d’abri contre le racisme nulle part», a lancé vendredi May Chiu, coorganisatrice de la marche de dimanche et membre du groupe Chinois progressistes du Québec. «Quand on parle des racistes, ils ne distinguent pas les Chinois ici et les Chinois ailleurs, et les politiques du gouvernement», a-t-elle également affirmé au microphone de Benoît Dutrizac à QUB radio.

«On ne sait pas si la police est capable de nous protéger et, en plus, il y a des gens qui ont porté plainte et qui ont reçu des réactions bizarres: c’est la liberté d’expression, tout le monde ici est libre de faire ou dire ce qu’il veut», a-t-elle déploré.

Trajet 

La marche débutera au Square Cabot dimanche à 13h et se terminera dans le Chinatown. Les organisateurs demandent aux participants de porter un masque et de respecter la distanciation sociale. Il est aussi possible de participer virtuellement à la manifestation. 

La manifestation sera suivie d'une veillée dans le Quartier chinois pour commémorer les victimes de l'attaque d'Atlanta. 

L'objectif de la manif est de demander au gouvernement de prendre des mesures efficaces pour mettre fin à la discrimination raciale. 

- Avec l'Agence QMI

À lire aussi

Et encore plus