Le bitcoin consomme 10 fois plus d’électricité que Google : un problème pour l’environnement? | 24 heures
/environment

Le bitcoin consomme 10 fois plus d’électricité que Google : un problème pour l’environnement?

Image principale de l'article Le bitcoin, un problème pour la planète?
AFP

C’est maintenant bien connu : le bitcoin consomme énormément d’énergie. Mais avec la popularité toujours grandissante des cryptomonnaies, est-ce que ça commence à représenter un problème réel dans la lutte au réchauffement climatique? On fait le point ici.  

• À lire aussi: Tesla fait flamber le bitcoin et voici pourquoi on en parle

• À lire aussi: Le Bitcoin consomme maintenant plus d’électricité que toute l’Argentine

L’industrie du bitcoin est particulièrement énergivore parce qu’elle nécessite d’immenses centres de données et des ordinateurs hyper-performants pour «miner» du bitcoin, un processus à travers lequel les transactions de la cryptomonnaie sont sécurisées.

Et comme «miner», c'est payant, la situation ne serait pas sur le point de changer. Les personnes qui participent au réseau, appelées «mineurs», reçoivent automatiquement une récompense en bitcoin toutes les dix minutes, ce qui est très alléchant dans un contexte où la valeur de la cryptomonnaie semble augmenter continuellement. Plusieurs mineurs en viennent même à créer des fermes de «minage», de grandes installations rassemblant plusieurs ordinateurs, dans le but de faciliter les opérations. Ce sont entre autres ces «fermes» qui nécessitent énormément d’électricité.

AFP

Ça représente quoi la consommation d’électricité du bitcoin?

La consommation annuelle du bitcoin pourrait atteindre 128 TWh, soit 0,6% de la production électrique mondiale, d’après le Cambridge bitcoin electricity consumption index (CBECI).

Le chiffre peut paraître abstrait, mais il est en réalité énorme. Plus concrètement, ça veut dire que le bitcoin consomme plus d’énergie que la Norvège ou l’Argentine. C’est plus d’énergie que tous les véhicules électriques, qui ont consommé 80 TWh en 2019, et dix fois plus d’énergie que Google, qui a consommé 12,2 TWh, toujours en 2019.

Quel impact sur l’environnement?

Devant cette immense consommation d’énergie, certains défenseurs du bitcoin soutiennent qu’avec le développement des énergies renouvelables, plus rapide pour les centrales électriques que dans d’autres secteurs, le bitcoin a un effet modéré sur l’environnement.

Mais les conclusions d’une équipe de recherche de l’Université du Nouveau-Mexique étaient toutes autres. En 2019, avant l’augmentation récente de son prix en bourse, chaque dollar de valeur créé par le bitcoin aurait généré 49 cents de dégâts pour la santé et l’environnement aux États-Unis, selon ces chercheurs.

Et si cette cryptomonnaie venait à se généraliser, elle pourrait produire suffisamment d'émissions de CO2 pour faire passer le réchauffement au-dessus de 2 °C en moins de trois décennies, rapportait en 2018 la revue Nature Climate Change. Ça, ça veut dire qu’on raterait les cibles de l’accord de Paris, seulement avec les effets du bitcoin. 

AFP

Est-ce qu’il y a des solutions possibles?

Oui, il y en aurait quelques-unes très concrètes, selon l'économiste néerlandais Alex de Vries. Ce serait possible par exemple de taxer les fabricants de dispositifs de minage ou de règlementer les plateformes d'échange de cryptomonnaies. 

Et c’est important aussi de rester prudent par rapport à l’avenir du bitcoin selon l’économiste, étant donné qu’on détient peu d’informations sur cette cryptomonnaie : «Qui sait ce qui se passera en 2024 ? Peut-être que tout le monde utilisera le bitcoin, peut-être que personne ne l'utilisera ou peut-être que tout le monde l'aura oublié».

À lire aussi

Et encore plus