Les 12 mêmes personnes responsables de 73% du contenu anti-vaccin qui circule sur Facebook | 24 heures
/panorama

Les 12 mêmes personnes responsables de 73% du contenu anti-vaccin qui circule sur Facebook

Image principale de l'article 73% du contenu anti-vaccin vient de 12 personnes
AFP

La majorité de la désinformation sur les vaccins qui circule sur Facebook aux États-Unis est attribuable à une douzaine de personnes seulement. Vous aviez bien lu: seulement 12 personnes sont responsables de la majorité des fausses informations sur les vaccins relayées par des millions d'usagers sur le réseau social.

C'est ce que révèle une étude réalisée par le Center for Countering Digital Hate (CCDH). 

Au cours des deux derniers mois, l'organisation sans but lucratif dont l'objectif est de combattre la haine et la violence en ligne a analysé pas moins de 689 000 publications anti-vaccin sur Facebook. 

Le constat: 12 mêmes personnes, des personnalités influentes du monde des communications, de la santé et de la sphère politique, génèrent 73% des fausses informations liées aux vaccins qui circulent sur le réseau social.

Center for Countering Digital Hate

Zuckerberg refuse d'agir

Jeudi, devant un comité du Congrès américain chargé de faire la lumière sur la diffusion de fausses informations sur les réseaux sociaux, le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, a refusé de s’engager à supprimer les comptes qui partagent ces contenus problématiques, selon les informations de La Presse

AFP

Voici quelques autres faits saillants de l’étude:    

  • Si on ajoute Twitter, 65% du contenu anti-vaccin partagé sur les deux plateformes entre le 1er février et le 16 mars provient des mêmes 12 personnes, selon l'analyse de 812 000 publications;    
  • Même si ces 12 personnes violent à répétition les règlements de Facebook, Twitter et Instagram, neuf d’entre elles sont toujours actives sur les trois plateformes, alors que trois ont été suspendues de l'une de ces plateformes;   
  • Facebook a de la difficulté à retracer les messages anti-vaccin sur sa plateforme. Dans la dernière année, le réseau social aurait laissé passer 95% des contenus anti-vaccin.       

Pour voir le rapport détaillé, c'est ICI.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus