Naraka: Bladepoint, un «battle royale» de 60 personnes à la Sekiro, bientôt en bêta | 24 heures
/misc

Naraka: Bladepoint, un «battle royale» de 60 personnes à la Sekiro, bientôt en bêta

Image principale de l'article Un «battle royale» à la Sekiro bientôt en bêta
Image courtoisie 24 Entertainement

Si vous avez aimé Sekiro: Shadows Die Twice, que vous aimez le style de combat d’inspiration asiatique ou êtes passionné par le parkour, Naraka: Bladepoint risque de vous intéresser. Et bonne nouvelle, les inscriptions pour la bêta du jeu sont maintenant ouvertes. 

• À lire aussi: Ghost of Tsushima: un film en développement avec le réalisateur de John Wick

• À lire aussi: Plus besoin de Xbox Live Gold pour jouer à Fortnite et Rocket League

Les joueurs du monde entier auront ainsi bientôt la chance de prendre les armes sur l’île Morus dans ce nouveau battle royale à action rapide. Naraka: Bladepoint offre une nouvelle approche à ce genre, où le joueur construit son expérience autour de trois piliers fondamentaux: la vitesse, l’agilité et le combat rapproché.

Dans le style du parkour, les joueurs utilisent des grappins pour traverser les arbres, les bâtiments et toutes sortes de structures qui peuplent l'environnement de l’île.

Les armes à distance sont rares dans Naraka: Bladepoint. Avec des munitions limitées et des cibles en mouvement rapide, les combattants se retrouveront presque toujours face à face.

Les personnages jouables ont tous des compétences spéciales, comme tirer des boules de feu, se soigner et déployer un pouvoir ultime qui peut changer le résultat d’un duel très rapidement s’il est utilisé au bon moment.

Pour vous inscrire à la bêta   

Pour vous inscrire à la bêta mondiale, rendez-vous sur la page Steam de Naraka: Bladepoint. La bêta mondiale aura lieu du 23 au 25 avril 2021. Quelques jours avant le début, vous recevrez un courriel contenant des instructions de téléchargement.

Naraka: Bladepoint, développé par le studio chinois 24 Entertainement, devrait paraître cet été.

Suivez-nous sur Twitch!

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus