Google Nest Hub 2: l’écran intelligent qui veut vous aider à dormir | 24 heures
/misc

Google Nest Hub 2: l’écran intelligent qui veut vous aider à dormir

Image principale de l'article L’écran intelligent qui veut vous aider à dormir

Cet écran Nest Hub seconde génération est la nouvelle interface intelligente vocale du géant Google qui profite de l’engouement à tout ce qui touche à la qualité du sommeil – que l’on sait perturbé par les affres de la pandémie. 

Si on peut placer n’importe où dans la maison cet appareil, celui-ci ira logiquement sur la table de chevet si on veut profiter des fonctions de suivi du sommeil.

L’appareil, dépourvu de caméra, utilise la technologie Motion Sense qui fait appel à un capteur radar de faible énergie, appelé Soli, que Google décrit ici sur ce site dédié.

Au total, il y a trois capteurs, un microradar Soli pour détecter les mouvements avec Motion Sense, un pour la température et un troisième pour adapter l’écran en fonction de la lumière ambiante.

Ce microradar Soli est particulièrement novateur, il interprète les mouvements à différentes échelles; du léger mouvement de vos doigts ou de votre main jusqu’à ceux du corps humain.

Suivi du sommeil avec Motion Sense et Soli   

Ensemble, Motion Sense et Soli interprètent les mouvements de la main qui peuvent servir de commandes, pour mettre en pause une musique par exemple, et pour les fonctions de suivi du sommeil – mesure de votre respiration, mouvements, etc.

Pour le suivi du sommeil, Soli surveille les mouvements et la respiration, tout en identifiant les perturbations (toux, ronflements, fluctuations de la lumière et changements de température) qui peuvent avoir un impact. Soli est une technologie idéale à cette fin, car elle suit précisément les mouvements à la fois au plan macro (battements des membres) et micro (mouvement de la poitrine vers le haut ou vers le bas lorsque vous respirez).

Voici la fameuse puce radar et un graphique ce que Soli détecte pendant votre nuit de sommeil.

Dans vos choix pendant la configuration, vous pouvez activer ou désactiver la détection des toux ou des ronflements. Cela dit, il faut placer le Nest Hub2 assez proche de vous (moins de 2 pi) pour que les petites ondes radar puissent détecter quoi que ce soit sur vous et non autour de vous.

Au réveil, il suffira de demander au Nest Hub 2 comment fut votre nuit de sommeil. Son analyse affichera alors un graphique à l’écran qui utilise des cercles superposés pour noter la durée, l’horaire et le nombre de perturbations et la qualité du sommeil.

À cette fin, Google a pu compter sur des centaines de milliers de nuits de sommeil de milliers de personnes pour développer ses algorithmes et les comparer avec les meilleures études de polysomnographie.

Commandes manuelles limitées   

En pratique, le nombre de gestes de la main est très restreint sur ce Nest Hub, si bien que ne comptez pas trop sur ce langage « muet » pour acquérir l’appareil limité aux fonctions pause et arrêt du réveil-matin.

L’interface de l’écran tactile 7 po est plus simple et plus rapide. Par exemple, il faut d’abord dire « Hé Google, fais jouer de la musique » avant de pouvoir utiliser le geste de la main pour la mettre en pause. Et si on la laisse trop longtemps sur pause, il arrive que le Nest Hub 2 se remette à jouer la musique sans le demander.

Dans le futur, il sera possible de balayer de la main les pages Web d’un site, d’ouvrir-fermer les applications, de gérer les réglages d’un téléphone intelligent ou encore de reconnaître et d’identifier des objets.

Démarrage   

Avant de mettre en marche ce Nest Hub, vous devez avoir l’appli Google Home installée sur votre téléphone iPhone ou Android et détenir un compte Google.

Une fois l’appareil en marche, relié par le code QI (carré de points noirs et blancs) à votre téléphone iOS ou Android et connecté à votre réseau WiFi, celui-ci ira aussitôt télécharger une mise à jour.

Langues   

Curieusement, si le Nest Hub 2 s’est au départ ouvert en français, l’interface est devenue anglophone après le redémarrage de la mise à jour. Comme il n’y a pas de menu « langues » dans les Paramètres système du Nest Hub2 (accessible en balayant l’écran du bas vers le haut), vous découvrirez comme moi en cherchant dans l’aide en ligne qu’il n’est possible de modifier que la langue de l’appli Assistant Google. Et que c’est la langue de l’Assistant qui détermine celle des autres appareils connectés au même réseau WiFi. 

Si l’appli Assistant Google de mon téléphone était déjà en français, c’est en redémarrant le Nest Hub pendant plus d’une minute que l’interface est redevenue franco.

Comme d’habitude avec les produits qui reposent sur le système Google, il faut pendant la configuration donner son accord à une foule de permissions. Plus vous en acceptez, plus il y a de fenêtres à confirmer.

Aussi, dans la section Préférences système sous Renseignements sur l’appareil, on trouve la fonction « Reset » qui indique bien quelques informations, mais rien sur cette réinitialisation qui permet d’effacer et de remettre l’appareil aux paramètres d’usine.

En fait, cette réinitialisation n’est possible qu’en appuyant simultanément sur les deux boutons de volume à l’arrière droit de l’appareil. À utiliser si vous donnez, vendez ou retournez l’appareil, sans oublier de supprimer celui-ci de votre compte Google.

Comme tout appareil connecté à interface vocale, il y a au dos le bouton coupe-micro pour assurer des moments de vie privée sans arrière-pensée.

Haut-parleur   

Pour la musique, le haut-parleur surprend par sa puissance avec des basses fort honnêtes pour un appareil de ce gabarit. Ce qui confirme les bons choix de Google qui a utilisé la technologie du Nest Audio qui procure, selon le fabricant, 50 % plus de basses que le Nest Hub original.

Concrètement, si vous demandez à l’appareil de faire jouer de la musique, il ira puiser les chaînes qui vous intéressent sur YouTube. Entre chaque pièce, il y aura une courte pause publicitaire de quelques secondes – évidemment parce que le modèle d’affaire de Google repose sur la publicité.

Maison intelligente   

Outre les fonctions de suivi du sommeil, de musique et des fonctions d’assistant vocal, le Nest Hub2 peut se connecter à votre banque de photos Google, à des appareils domotiques de surveillance, à Google Maps, à Google Agenda, ainsi qu’aux services externes comme Netflix, Spotify et des ampoules connectées Philips Hue.

En terminant, il serait intéressant d’avoir des ports USB à l’arrière de l’appareil pour recharger ses appareils pendant la nuit. Une suggestion comme ça.

Prix : 130 $ (arrondi) sur la boutique Google Store et chez les détaillants Best Buy, Bureau en gros, Costco et La Source. 

À lire aussi

Et encore plus