L’UQAM poursuit pour 125 000$ l’étudiante qui avait soulevé sa toge | 24 heures
/misc

L’UQAM poursuit pour 125 000$ l’étudiante qui avait soulevé sa toge

Image principale de l'article L’UQAM poursuit une étudiante
Joël Lemay / Agence QMI

Hélène Boudreau, la star de OnlyFans qui était devenue virale pour sa photo de finissante osée se retrouve dans le pétrin. 

• À lire aussi: Cette créatrice de contenu OnlyFans a une photo de finissante inhabituelle, pour ne pas dire «osée»

• À lire aussi: On a revisité les lieux du fameux lip dub de l'UQÀM dix ans plus tard et la magie n'y est plus

• À lire aussi: Arnaud Soly flambant nu envoie une flèche à l'UQÀM

Le 24 février dernier, celle qui est connue sur les réseaux sociaux sous le nom de iamhely a publié sur ses réseaux sociaux sa photo de finissant de l’Université du Québec à Montréal. Par contre, sa photo se démarquait par le fait que sa toge était levée pour exposer une partie de sa poitrine.

Alors que plusieurs ont trouvé la photo très drôle, l’UQAM n’entend pas à rire. Une mise en demeure a été envoyée à l’étudiante, exigeant qu’elle retire la photo de ses réseaux sociaux. Elle a donc supprimé la photo de son compte Instagram, mais pas de Twitter ni de Facebook.

La photo est réapparue sur Instagram quelques jours plus tard, mais le sigle de l’UQAM avait été remplacé par le mot UCÙM.

Ce matin, nos collègues de La Presse nous apprennent que l’UQAM poursuit madame Boudreau pour l’obliger à retirer les photos, en plus de lui réclamer 125 000 dollars pour atteinte à sa réputation et dommages punitifs.

Au Sac de chips, on a aussi parlé de la star du web à la mi-mars alors que cette dernière croyait qu’elle s’était fait voler son Jeep. Heureusement, il s'était simplement fait remorquer deux rues plus loin.

• À lire aussi: La finissante de l’UQAM ne s’est pas fait voler son Jeep finalement

Plus de détails suivront peut-être.

AUSSI SUR LE SAC:   

s

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus