Il trouve 15 000 abeilles dans sa voiture en revenant de faire l’épicerie | 24 heures
/pop

Il trouve 15 000 abeilles dans sa voiture en revenant de faire l’épicerie

Image principale de l'article Il trouve 15 000 abeilles dans sa voiture
Photo Facebook, Las Cruces Fire Department

On peut être chanceux en sortant du supermarché et trouver un 20$ qui traîne par terre. Sinon, on peut aussi découvrir 15 000 abeilles réfugiées dans sa voiture, alors qu’on avait candidement laissé une fenêtre ouverte.

Du moins, c’est ce qui est arrivé à un homme du Nouveau-Mexique dimanche dernier, qui a été surpris par un essaim d’insectes pollinisateurs ayant brièvement choisi son véhicule comme demeure temporaire pendant qu’il faisait des emplettes.

Photo Facebook, Las Cruces Fire Department

Ce n’est cependant qu’au moment de prendre la route, après un arrêt d’à peine 10 minutes, que l’individu a découvert qu’il covoiturait avec 15 000 abeilles installées sur sa banquette arrière. Pris au dépourvu, le pauvre conducteur a contacté le 911.

Dépêché sur les lieux de «l’incident», le Service incendie de la ville de Las Cruces, qui a partagé l’histoire sur Facebook, a constaté la situation plutôt particulière et a fait appel à l’un de ses pompiers qui, comble du hasard, s’adonne à l’apiculture dans ses temps libres.

Vêtu d’un habit de protection et équipé d’huile de citronnelle, le héros insoupçonné est finalement parvenu, après moins de 30 minutes de travail, à déménager l’ensemble des abeilles dans une ruche temporaire. Il les a ensuite transportées dans un endroit un peu plus approprié à l’extérieur des limites de la ville... chez lui, où le groupe d’insectes a pu rejoindre d’autres colonies.

«Je ferais n’importe quoi pour empêcher les gens de tuer des abeilles», a confié le pompier de 37 ans, Jesse Jackson, en entrevue mercredi avec le New York Times.

Photo Facebook, Las Cruces Fire Department

Ce dernier, qui a plusieurs ruches à la maison, a mentionné qu’il n’était pas rare, au printemps, de voir des colonies se séparer, alors qu’un groupe d’abeilles suit une reine afin de trouver une nouvelle demeure. Selon lui, l’essaim qui a trouvé refuge dans la voiture venait possiblement d’un parapet, d’une gouttière ou d’une maison du quartier voisin.

«Heureusement, quand des abeilles se déplacent, elles sont plutôt dociles. Elles n’ont pas de maison à protéger. C’est beaucoup plus intimidant que dangereux», a noté Jackson, qui dit avoir tout de même pris son temps pour ramasser les abeilles égarées et ainsi éviter d’en laisser derrière.

«Je ne voulais pas laisser [le conducteur] avec 1000 abeilles encore dans sa voiture qui cherchent leur reine», a-t-il imagé.

Heureusement, personne n’a été blessé sérieusement lors de la délicate opération, à part un garde de sécurité du supermarché et un pompier qui ont été piqués par les insectes. Disons que ça aurait pu être pire...

À lire aussi

Et encore plus