Il y a 20 ans était célébré le premier mariage gai dans le monde: où en sommes-nous aujourd’hui? | 24 heures
/panorama

Il y a 20 ans était célébré le premier mariage gai dans le monde: où en sommes-nous aujourd’hui?

Image principale de l'article Il y a 20 ans était célébré le premier mariage gai
Photo Adobe Stock

1er avril 2001: les Pays-Bas deviennent le premier pays dans le monde à légaliser le mariage entre conjoints de même sexe. Depuis, près de 30 autres pays dans le monde, dont le Canada, lui ont emboîté le pas. 20 ans plus tard, voici donc où en est rendu le mariage pour tous à travers le monde.

Un premier mariage aux Pays-Bas   

Gert Kasteel et Dolf Pasker ont marqué l’histoire en devenant l'un des premiers couples homosexuels au monde à se marier officiellement. 

Devant les caméras du monde entier, le bourgmestre (maire) social-démocrate d’Amsterdam Job Cohen avait, ce jour-là, réalisé un coup d’éclat en mariant 4 couples en même temps. Trois couples d’hommes et un couple de femmes. 

Pour la petite histoire: ces quatre couples ont résisté à l’épreuve du temps. Deux décennies plus tard, ils sont toujours ensemble, à l’exception d’un des couples dont l’un des conjoints est décédé.  

Des pays précurseurs en Europe  

En 1989, le Danemark traçait la voie en autorisant les premières unions civiles pour les couples homosexuels. Mais ce n’est que 11 ans plus tard, en 2001, qu’est légalisé le mariage entre personnes de même sexe aux Pays-Bas, une première dans le monde.  

Plusieurs autres pays européens ont depuis imité les Pays-Bas:  

  • La Belgique (2003)  
  • L’Espagne (2005)  
  • La Norvège (2009)  
  • La Suède (2009)  
  • Le Portugal(2010)  
  • L’Islande (2010)  
  • Le Danemark (2012)  
  • Le Royaume-Uni (2013-2014)  
  • La France (2013)  
  • Le Luxembourg (2014)  
  • La Finlande (2015)  
  • La Grèce (2015)  
  • Malte (2017)  
  • L’Allemagne (2017)  
  • L'Autriche (2019)   

Une lutte difficile en France

Chez nos cousins français, la lutte pour le mariage pour tous a été longue et pour le moins controversée. De nombreuses manifestations pour ou contre les mariages entre conjoints de même sexe se sont tenues pendant plusieurs mois en France. 

AFP

Au Parlement, la lutte entre les partis de droite, appuyés par l’Église catholique, et les partis socialistes ont longtemps divisé la population. 

Canada et États-Unis   

Le Canada fait bonne figure à ce chapitre. En 2005, il est devenu le troisième pays au monde, après les Pays-Bas et la Belgique, à légaliser le mariage entre conjoints de même sexe. En 2006, alors à la tête d'un gouvernement minoritaire, l’ancien premier ministre conservateur Stephen Harper avait tenté de rouvrir le débat sur le mariage gai, sans succès.  

Aux États-Unis, il aura fallu attendre jusqu’en juin 2015 pour que la Cour suprême étende le mariage homosexuel sur tout le territoire, alors que 14 États sur 50 l’interdisaient toujours.  

AFP

C’est l’État du Massachusetts qui a été le premier à légaliser le mariage gai en 2004.  

La lutte n’est pas terminée  

Selon le dernier rapport mondial sur le droit à l’orientation sexuelle de l’Association internationale des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexes (ILGA), publié en décembre 2020, l’homosexualité est toujours interdite dans 69 pays.  

Les habitants de deux pays d’Europe ont rejeté le mariage gai par référendum: la Croatie en 2013 et la Slovénie en 2015.  

Photo prise lors d'un défilé de la fierté gaie en Croatie.

AFP

Photo prise lors d'un défilé de la fierté gaie en Croatie.

Les personnes homosexuelles risquent encore la peine de mort au Sultanat de Brunei, en Iran et au Soudan. 

Au Nigéria, au Liban et en Tunisie, l’homosexualité est toujours passible d’emprisonnement. 

Les personnes homosexuelles risquent des coups de bâton en Malaisie et à Singapour, alors que l'homosexualité demeure hautement marginalisée et socialement condamnée à Cuba, en Équateur et au Japon.  

Le Japon est le seul pays membre du G7 qui ne reconnaît pas encore pleinement les unions homosexuelles. Le 17 mars dernier, un tribunal japonais a cependant jugé anticonstitutionnel de ne pas reconnaître le mariage entre personnes de même sexe.  

AFP

À lire aussi

Et encore plus