Présence de substances toxiques dans les produits: Metro et Couche-Tard parmi les pires détaillants en Amérique du Nord, selon un classement | 24 heures
/environment

Présence de substances toxiques dans les produits: Metro et Couche-Tard parmi les pires détaillants en Amérique du Nord, selon un classement

Image principale de l'article Metro et Couche-Tard parmi les pires détaillants
Photo d'archives

Metro et Couche-Tard seraient parmi les pires détaillants en Amérique du Nord en ce qui concerne l’élimination des substances toxiques qui pourraient se retrouver dans les produits vendus dans leurs magasins, selon un nouveau classement.

Les deux détaillants québécois occupent le bas du cinquième classement Who’s Minding the Store? — A Report Card on Retailer Actions to Eliminate Toxic Chemicals, publié par des organismes et des groupes environnementaux. Les deux chaînes ont reçu parmi les deux pires notes accordées aux 50 plus grands détaillants en Amérique du Nord. 

Comment fonctionne le classement?

Chacun des détaillants se voit attribuer une note sur 164, en fonction de 13 critères (leurs politiques publiques en matière de substances toxiques, leur transparence vis-à-vis de ces enjeux, etc.). Couche-Tard se classe 46e sur 50 et la chaîne d'épiceries Metro arrive bonne dernière. 

Les deux chaînes, qui ont reçu respectivement 1 et 0 point, se sont vu attribuer la note «F», soit une note d’échec.

«Il n’y a aucune indication que Metro ait pris des engagements concrets pour s’attaquer au problème de sécurité relatif aux substances chimiques utilisées dans les produits qui sont vendus dans ses magasins», peut-on lire dans le rapport.

Les détaillants Apple, Target et Whole Foods occupent les trois premières positions du classement. 

Bonne nouvelle: la tendance s'améliore. Parmi les détaillants qui ont été évalués, 70% ont amélioré leur rendement. Autre point positif: les détaillants ayant obtenu la note «F» n'ont jamais été aussi peu nombreux. 

Contacté par le 24 heures, Metro n'a pas souhaité commenter ce classement, soutenant n'avoir «jamais été mis au courant du sondage». Couche-Tard n'a pas répondu à notre demande d'entrevue. 

À lire aussi

Et encore plus