Des médecins réclament un reconfinement immédiat du grand Montréal: ce qu'il faut savoir | 24 heures
/bref

Des médecins réclament un reconfinement immédiat du grand Montréal: ce qu'il faut savoir

Image principale de l'article Reconfinement immédiat du grand Montréal réclamé
Photo Agence QMI, Joël Lemay
  • Des médecins demandent au gouvernement Legault de reconfiner le grand Montréal pour freiner la propagation des variants   
  • Les villes de Québec, Lévis et Gatineau ont été «mises sur pause» pour au moins 10 jours   
  • Le premier ministre de l'Ontario a annoncé, jeudi, un nouveau confinement de 28 jours dans sa province   

Le collectif COVID-STOP, composé de médecins, d’épidémiologistes et de scientifiques, réclame la fermeture des écoles et le reconfinement immédiat du grand Montréal afin de freiner la propagation de la COVID-19 et de ses variants.

Les experts en santé demandent d’appliquer à la région métropolitaine le même traitement-choc que celui qui a été décrété à Québec, à Lévis et à Gatineau mercredi dernier.

Une flambée de cas à prévoir dans les prochains jours  

Voyant la troisième vague déferler en Europe et en Ontario, les experts croient qu’une flambée des cas surviendra dans les prochains jours dans le grand Montréal si rien n’est fait.

Le groupe est notamment composé du Dr Amir Khadir, microbiologiste-infectiologue, de la Dre Marie-Michelle Bellon, spécialiste en médecine interne affectée à l’unité COVID de l’Hôpital Notre-Dame et de Nancy Delagrave, physicienne et coordinatrice scientifique de COVID-STOP.

Voici les resserrements en vigueur au moins pour 10 jours à Québec, à Lévis et à Gatineau   

  • Tous les commerces non essentiels sont fermés;     
  • Les écoles sont fermées;     
  • Le couvre-feu est ramené à 20h;     
  • Le télétravail est obligatoire.         

Montréal peut-elle éviter le pire? 

Selon le Dr François Marquis, chef des soins intensifs de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, les Montréalais peuvent encore espérer résister à la montée des cas, mais il faudra beaucoup d’efforts et de discipline pour y parvenir. 

s

«Est-ce que c’est possible? Oui, théoriquement, si on réagit. Mais ça va demander plus encore que des directives du gouvernement. Ça demande que la population se conscientise, que les gens se disent: “Woh, on ne veut pas se ramasser comme à Québec, comme en Ontario, comme en Europe”», explique-t-il. 

Il assure que les prochains jours et les prochaines semaines seront déterminants et invite les gens à ne faire aucune exception: ne pas voir ses proches, ses amis, sa famille et, surtout, ne pas se déplacer entre les régions, encore plus pendant le week-end pascal. 

L'Ontario confinée pour un mois  

Jeudi, le gouvernement de l'Ontario a de nouveau resserré la vis pour barrer la route aux variants. Le premier ministre Doug Ford a annoncé un reconfinement de 28 jours pour l'ensemble de la province. Les nouvelles mesures prendront effet samedi, à midi.

Ce sont 2557 nouveaux cas qui se sont ajoutés lors des dernières 24 heures en Ontario, en plus de 23 décès. La province recense chaque jour plus de 2000 nouveaux cas, un nombre qui a doublé en un mois, tandis que les hospitalisations ont grimpé de 41,7% au cours des deux dernières semaines. 

Plus de 400 patients sont aux soins intensifs. 

À lire aussi

Et encore plus