Des surdoses liées à du Xanax sur la Rive-Sud de Montréal | 24 heures
/bref

Des surdoses liées à du Xanax sur la Rive-Sud de Montréal

Phénomène inquiétant sur la Rive-Sud de Montréal: les autorités déplorent plusieurs cas de surdose chez les jeunes liées à un tranquillisant.  

Des comprimés contrefaits de Xanax seraient en circulation et on ignore pour le moment leur composition exacte. Ce médicament, qui est dans la famille des benzodiazépines, est utilisé pour combattre la nervosité et l'anxiété ou pour dormir. 

Les comprimés contrefaits se vendraient 2$ l’unité et seraient même parfois donnés, ce qui pourrait expliquer que leur popularité soit en hausse. Selon le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Centre, il s’agit d’une stratégie reconnue pour rendre les jeunes accros.

• À lire aussi: Un homme de Saint-Bruno dans la ligne de mire du FBI

• À lire aussi: Démantèlement d’un réseau de drogues de synthèse 

Les autorités ont d’ailleurs alerté toutes les écoles secondaires de la région. Elles craignent que la crise sanitaire n’ait créé un contexte dans lequel ces comprimés sont devenus rapidement très populaires.

«C’est certain que nos élèves sont désemparés, en ce moment. Les pauvres enfants essaient de s’accrocher à quelque chose et ça a l’air que ça, c’est accrocheur», a indiqué à TVA Nouvelles Mirande Rinfret, directrice du Collège Charles-Lemoyne, campus de Longueuil-Saint-Lambert, jeudi. 

Rappelons qu'en septembre dernier, une jeune femme âgée de 21 ans avait perdu la vie après avoir consommé une substance s'apparentant à ce médicament.

À lire aussi

Et encore plus