Les cerisiers japonais n’ont jamais fleuri aussi tôt dans l’année et ce serait à cause des changements climatiques | 24 heures
/environment

Les cerisiers japonais n’ont jamais fleuri aussi tôt dans l’année et ce serait à cause des changements climatiques

Image principale de l'article Le signal inquiétant des cerisiers japonais
AFP

Le pic de fleuraison des cerisiers au Japon est survenu le 26 mars dernier. Jamais, au cours 1200 dernières années, ce phénomène n'avait été observé aussi tôt dans la saison. Cette fleuraison précoce serait un résultat des changements climatiques, selon un chercheur.

Le mois de mars exceptionnellement chaud à Kyoto a devancé la fleuraison des sakura, ces cerisiers japonais. Au cours des dernières années, la date moyenne était le 5 avril. 

Les scientifiques s'intéressent à ce phénomène, puisque les données en lien avec la fleuraison de ces arbres sont récoltées depuis l’année 812. Selon le Washington Post, le pic serait demeuré stable pendant près de 1000 ans, jusqu’en 1800. 

 

Washington Post

La fleuraison se déroule depuis de plus en plus tôt. En 1850, la date moyenne était le 17 avril, puis elle est maintenant le 5 avril. L’ancien record de fleuraison précoce datait de 1409. 

AFP

Les changements climatiques pourraient avoir un impact sur ce phénomène, d'où son importance scientifique.

«[Le registre de Kyoto] est extrêmement précieux pour la recherche sur le changement climatique en raison de sa durée et de la forte sensibilité de la fleuraison des cerisiers aux températures printanières», explique Benjamin Cook, chercheur de l’Université Columbia, en entrevue avec le Washington Post

AFP

À lire aussi

Et encore plus