Les complotistes défendent un élu faisant l’objet d’une enquête pour le trafic sexuel d’une mineure | 24 heures
/misc

Les complotistes défendent un élu faisant l’objet d’une enquête pour le trafic sexuel d’une mineure

Image principale de l'article Les complotistes défendent un élu républicain
AFP

C’est le monde à l’envers!

• À lire aussi: Donald Trump doit encore 165$ de McDonald’s à son ancien garde du corps

Si vous suivez un peu les théories du complot, vous savez que grosso modo, celle impliquant QAnon avance que le gouvernement serait dirigé par une cabale de pédophiles qui s’adonnent au trafic sexuel d’enfants (oui, c’est beaucoup plus compliqué que ça, mais on n’a pas toute la journée).

Donc, admettons, par exemple, qu’on apprenait qu’un populaire élu américain était sous enquête par le FBI pour avoir entretenu une relation sexuelle avec une mineure, en plus de lui avoir envoyer de l’argent pour qu’elle se déplace d’un État à l’autre, on pourrait s’imaginer que les adeptes de Q sauteraient de joie à la nouvelle.

Hélas, non.

La communauté Q n’est pas en train de se mobiliser pour que Matt Gaetz soit arrêté et retiré de ses fonctions de congressman. Ils sont plutôt en train de le défendre.

C’est un complot dans un complot!

Les amis de Q croient que les médias (ou merdias si vous préférez) et le Justice Department se sont mis ensemble pour faire tasser le républicain de la Floride, qui est aussi un fervent supporteur de Donald Trump.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux messages d’encouragement ont été adressés à Matt Gaetz.

Gaetz pour sa part maintient son innocence et crie au complot lui aussi.

Le New York Times a publié, mardi, la nouvelle que l’homme de 38 ans était présentement sous enquête par le FBI et depuis, il a tenté de se défendre, mais ses explications ne sont pas très claires.

Il affirme que l’histoire a été fuitée au NYT par quelqu’un qui avait tenté de lui extorquer 25 M$ ou sinon il allait salir sa réputation. Il dit aussi avoir coopéré avec le bureau. Par contre, il ne dit pas pourquoi il était sous enquête pour commencer. 

Mardi, dans un moment de télé totalement hallucinant, le principal intéressé a donné une entrevue à l’émission de Tucker Carlson sur Fox News dans le but de se défendre. 

Ça ne s’est pas bien déroulé.

Aussi sur le Sac:

s

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus