Personnes de 60 ans et plus, malades chroniques et travailleurs essentiels bientôt vaccinés: ce qu'il faut savoir | 24 heures
/bref

Personnes de 60 ans et plus, malades chroniques et travailleurs essentiels bientôt vaccinés: ce qu'il faut savoir

Image principale de l'article De nouveaux groupes prioritaires bientôt vaccinés
Joël Lemay / Agence QMI
  • Les personnes de 60 ans et plus pourront prendre rendez-vous dès jeudi partout au Québec
  • Les travailleurs essentiels de Montréal pourront prendre leur rendez-vous dès vendredi
  • Dès jeudi, les personnes de 55 ans et plus pourront se rendre des cliniques désignées pour recevoir le vaccin d’AstraZeneca

Les Québécois de 60 ans et plus et les personnes de moins de 60 ans atteintes d'une maladie chronique sont les prochains à pouvoir se faire vacciner. Voici tout ce qu’il faut savoir sur les prochaines étapes de la campagne de vaccination au Québec.

s

• À lire aussi: Les caillots sanguins devraient être ajoutés aux effets secondaires rares du vaccin d'AstraZeneca 

Les Québécois de 60 ans et plus  

Les personnes de 60 ans et plus pourront prendre rendez-vous dès demain pour se faire vacciner, et ce, partout au Québec. 

Les malades chroniques 

À compter de lundi, à Montréal, la vaccination sera aussi ouverte aux personnes de moins de 60 ans aux prises avec une maladie chronique. 

Seuls les malades chroniques qui sont hospitalisés ou qui sont suivis régulièrement à l’hôpital pour des traitements seront vaccinés en priorité. Les autres seront vaccinés en fonction de leur âge.  

Les travailleurs essentiels  

Les travailleurs essentiels de Montréal pourront prendre rendez-vous à compter de vendredi.  

Qui sont les travailleurs essentiels? Le personnel des écoles, des garderies et des CPE, les pompiers, les policiers, les gardiens de prison, les travailleurs du milieu communautaire, les employés des abattoirs, les travailleurs miniers et les travailleurs étrangers temporaires.  

Les personnes de 55 ans et plus  

Dès jeudi, les citoyens de 55 ans et plus qui souhaitent recevoir une dose du vaccin d'AstraZeneca pourront se présenter, sans rendez-vous, à une des cliniques désignées.  

- Avec les informations de Vincent Larin et de Geneviève Lajoie

À lire aussi

Et encore plus