Discord a supprimé des centaines de serveurs liés à des groupes extrémistes et à QAnon | 24 heures
/misc

Discord a supprimé des centaines de serveurs liés à des groupes extrémistes et à QAnon

Image principale de l'article QAnon: des centaines de serveurs Discord supprimés

Discord a visiblement fait un grand ménage dans ses communautés dans la deuxième moitié de 2020, supprimant notamment plus de 1500 serveurs en raison d’extrémisme violent.

• À lire aussi: Vous devriez probablement jouer à Gartic Phone avec vos amis

La plateforme de messagerie, que Microsoft souhaiterait d’ailleurs acquérir, a révélé la semaine passée dans un billet de blogue les différents gestes qu’elle avait posés dans les derniers mois afin d’assurer la sécurité de son service, et ce, en dépit d’une forte hausse du nombre de ses usagers.

Comme l’a rapporté PC Gamer, Discord est ainsi passé de 100 millions d’utilisateurs en juin 2020 à plus de 140 millions en décembre... ce qui a évidemment aussi amené son lot de nouveaux venus indésirables.

En ce sens, près de 3 265 000 comptes ont été supprimés dans la deuxième moitié de 2020 en raison de la publication de spam. Plus de 266 000 usagers supplémentaires se sont également vu montrer la porte pour une myriade d’autres raisons, dont du contenu à caractère exploitant, extrémiste ou violent, ou encore du harcèlement.

Les groupes extrémistes dans la mire de Discord

Ce qui est toutefois plus particulièrement intéressant, c’est le nombre de serveurs qui ont été fermés par Discord dans les six derniers mois de 2020... soit pas moins de 27 410!

Si la majorité d’entre eux ont mordu la poussière à cause de liens avec le cybercrime ou l’exploitation sexuelle, 1504 serveurs ont été supprimés en raison d’extrémisme violent, ce qui représente une augmentation vertigineuse de 93% par rapport à la première moitié de l’année.

Discord soutient avoir entre autres sévit contre les groupes de «mouvements militarisés comme les Boogaloo Boys» et de conspirationnistes tels que QAnon. De ce fait, la plateforme dit avoir au final supprimé 384 serveurs reliés à QAnon.

Évidemment, le grand coup de balai de Discord ne veut pas non plus dire que le service est maintenant dépouillé de tout contenu discutable, alors qu’il peut parfois être difficile de voir ce qui se trame dans différents serveurs privés. Cela dit, il s’agit tout de même d’une importante opération menée par l’entreprise, qui, de toute évidence, poursuivra sa traque en 2021.

s

s

À lire aussi

Et encore plus