Profs, éducatrices en garderie, malades chroniques: voici qui seront les prochains vaccinés au Québec | 24 heures
/bref

Profs, éducatrices en garderie, malades chroniques: voici qui seront les prochains vaccinés au Québec

Image principale de l'article Voici qui seront les prochains vaccinés au Québec
Photo Martin Chevalier

Personnes de 60 ans et plus, profs, éducatrices en garderie, malades chroniques: le rythme de vaccination s'accélère au Québec. Voici qui seront les prochains à recevoir une dose de vaccin contre la COVID-19 au Québec.

Personnes de 60 ans et plus   

Les Québécois de 60 ans et plus de partout à travers la province peuvent désormais prendre un rendez-vous pour se faire vacciner contre la COVID-19. 

Le vaccin d'AstraZeneca aux 55 ans et plus   

Les personnes qui acceptent de recevoir le vaccin AstraZeneca peuvent se rendre dans des cliniques désignées sans rendez-vous partout au Québec. À Montréal, le vaccin sera notamment administré au Stade olympique et au Palais des Congrès.

s

Les cliniques sans rendez-vous seront ouvertes de 8 h à 20 h.

Les travailleurs essentiels à Montréal    

Les travailleurs essentiels de l’île de Montréal, comme les enseignants, pourront prendre rendez-vous pour se faire vacciner à compter de lundi. 

Québec n'a toujours pas annoncé quand les travailleurs essentiels à l'extérieur de Montréal pourront prendre rendez-vous. 

Qui sont les travailleurs essentiels:   

  • Personnel des écoles primaires et secondaires     
  • Personnel des garderies et des CPE    
  • Pompiers, policiers et gardiens dans des centres de détention   
  • Travailleurs dans des abattoirs    
  • Travailleurs miniers en régions éloignées    
  • Travailleurs du milieu communautaire    
  • Travailleurs étrangers temporaires du milieu agricole       

Ces travailleurs ne sont pas admissibles:   

  • Les chauffeurs de taxi       

«On transporte toute la journée des personnes âgées vers la pharmacie, la clinique ou l’hôpital. On voyage les gens qui arrivent à l’aéroport vers leur hôtel de quarantaine, et pourtant, on n’a pas droit au vaccin, c’est choquant», déplore Dany Atallah, du regroupement des propriétaires de taxi de Montréal, en entrevue au Journal.    

  • Les employés d’épicerie et des commerces essentiels       

«On est au front depuis le début de la pandémie. On était des héros. Mais finalement, il semble qu’on n’est pas priorisés. Les gens sont déçus», dit Stéphane Lacasse, directeur Affaires publiques et gouvernementales à l’Association des détaillants en alimentation du Québec, en entrevue au Journal

Les malades chroniques à haut risque    

Les personnes de moins de 60 ans qui sont atteintes d'une maladie chronique pourront prendre rendez-vous dès lundi à Montréal.

Photo d’archives

Seuls les malades chroniques qui sont hospitalisés ou qui sont suivis régulièrement à l’hôpital pour des traitements seront vaccinés en priorité. Les autres seront vaccinés en fonction de leur âge.  

- Avec les informations du Journal et de l'Agence QMI

À lire aussi

Et encore plus