Les premiers taxis sans conducteur devraient rouler à Dubaï en 2023 | 24 heures
/bref

Les premiers taxis sans conducteur devraient rouler à Dubaï en 2023

Ce n’est pas de la science-fiction: les résidents de Dubaï, aux Émirats arabes unis, pourraient monter dans un taxi électrique sans conducteur dès 2023.

La Roads & Transport Authority, qui est la principale autorité en matière de transports à Dubaï, a conclu lundi un accord avec Cruise, une filiale du géant américain General Motors, pour exploiter jusqu’à 4000 robots-taxis d’ici 2030. 

Selon l'entente, les premières voitures seraient attendues d'ici 2023 et la compagnie aurait l’exclusivité de ce type de service jusqu’en 2029.

Cette entente pourrait permettre à Dubaï de réduire les coûts liés aux transports. La Ville souhaite par ailleurs que 25% de ses transports se fassent sans chauffeur d'ici 2030. 

Deux cents véhicules Cruise sont toujours à l’essai à San Francisco, aux États-Unis. Les robots-taxis devaient initialement être mis en service pour le grand public en 2019, mais le lancement du service de taxi a été reporté, selon un média américain. 

Les particularités du véhicule 

  • Deux sièges arrière seulement 
  • Pas de siège du conducteur  
  • Pas de volant 
  • Pas de pédale