Bonne nouvelle pour la planète: des tonnes de déchets retirées dans l’Himalaya | 24 heures
/environment

Bonne nouvelle pour la planète: des tonnes de déchets retirées dans l’Himalaya

Image principale de l'article Des tonnes de déchets retirées dans l’Himalaya
AFP

Des sherpas ont profité de la COVID-19 et de l’absence de touristes dans les montagnes pour retirer 2,2 tonnes de déchets dans l’Himalaya, rapporte le Telegraph.

Photo tirée d’Instagram, @dawasteven8000m

L'alpinisme extrême a des impacts négatifs sur l'environnement; pendant les semaines passées dans les montagnes, un randonneur peut produire en moyenne 18 livres de déchets, selon le National Geographic. Compte tenu des difficultés à marcher dans ces secteurs, rapporter ses ordures avec soi est souvent considéré comme étant trop éprouvant. 

Résultat: il y a tellement de déchets dans les parties populaires du mont Everest que des randonneurs les utilisent comme repères pour s'orienter. 

Longue aventure  

AFP

En septembre 2020, un groupe de 12 grimpeurs népalais a entrepris une expédition de 47 jours pour retirer toutes sortes de déchets dans ces montagnes d’Asie. Objectif: nettoyer quatre des huit camps de base des plus hauts sommets himalayens, incluant l’Everest.   

Depuis un an, nous sommes loin des files d’attente au sommet de l’Everest – une image qui avait choqué le monde en mai 2019. L’absence de touristes, qui a conduit plusieurs guides népalais au seuil de la pauvreté, a toutefois permis de dégager le terrain pour ramasser des déchets.   

Des compagnies au secours des montagnes  

Photo tirée d’Instagram, @dawasteven8000m

L’initiative Bally Peak Outlook, lancée par la marque suisse Bally, vise à préserver les montagnes et les environnements extrêmes du monde avec l’aide de sherpas locaux.  

Le tout est dirigé par Dawa Steven Sherpa, un alpiniste népalais, environnementaliste et entrepreneur basé à Katmandou. La première étape de cette initiative a permis de retirer plus de 2,2 tonnes de déchets sur les monts Cho Oyu, Everest, Lhotse, et Makalu. 

Des déchets vieux de 70 ans  

Photo tirée d’Instagram, @dawasteven8000m

Dawa Steven Sherpa a expliqué, en entrevue au Telegraph, que les déchets récoltés ne sont pas nécessairement récents. Plusieurs apparaissent avec la fonte des glaces et certains objets (comme des cannes ou des tentes brisées) remontent aussi loin qu’au début des années 1950.  

La prochaine étape devrait avoir lieu à la fin de la présente saison d’escalade. Les camps de base de Kanchenjunga, Dhaulagiri, Manaslu et Annapurna, ainsi que l’Everest de nouveau seront alors nettoyés.

À lire aussi

Et encore plus