Un député québécois flambant nu pendant la période des questions | 24 heures
/pop

Un député québécois flambant nu pendant la période des questions

Image principale de l'article Un député québécois flambant nu en visioconférence
Photo tirée de Twitter @BrianLilley

N'assistez pas à vos réunions Zoom ou Teams flambant nu. C'est le conseil que pourrait vous donner le député fédéral William Amos, qui a été surpris en tenue d'Adam pendant la période des questions à Ottawa, mercredi.

Comme le rapporte Le Journal, le député libéral de Pontiac est apparu dans son plus simple appareil alors que la caméra de son ordinateur était activée, dans son bureau. 

Dans une capture d’écran qui a été relayée sur les réseaux sociaux, on le voit nu, entre les drapeaux du Québec et du Canada, un téléphone portable à la main. Le député peut d'ailleurs remercier son téléphone... 

Le député s'est excusé sur Twitter, assurant que son geste n'était pas intentionnel. 

«C’était une erreur malheureuse. Ma vidéo a été allumée accidentellement alors que je me changeais en vêtements de travail après avoir fait du jogging. Je m’excuse sincèrement auprès de mes collègues de la Chambre des communes pour cette distraction involontaire. De toute évidence, c’était une erreur honnête et cela ne se reproduira pas.»

C'est la whip du Bloc québécois, Claude DeBellefeuille, députée de Beauharnois-Salaberry, qui avait dénoncé la situation au président de la Chambre. 

«Depuis le début de la pandémie, vous avez répété plusieurs fois l’importance de respecter le décorum et le code vestimentaire. Je pense qu’aujourd’hui, on a battu un record, puisque, lors de la période des questions orales, on a pu voir un député dans son plus simple habit, c’est-à-dire nu. Il faut peut-être rappeler aux députés, surtout masculins, que la cravate et le veston sont obligatoires, mais aussi le chemisier, le caleçon ou le pantalon», a-t-elle mentionné.

– Avec les informations de Jean-François Racine, Le Journal

À lire aussi

Et encore plus