Gwyneth Paltrow choque sa mère avec ses jouets sexuels Goop | 24 heures
/misc

Gwyneth Paltrow choque sa mère avec ses jouets sexuels Goop

Image principale de l'article Gwyneth Paltrow la choque avec ses jouets sexuels
AFP

Gwyneth Paltrow «choque» toujours sa mère, l’actrice Blythe Danner, avec ses produits pour les plaisirs personnels vendus sur Goop.

La star promeut en effet des objets olé-olé, dont un nouveau vibromasseur et une bougie intitulée This Smells Like My Vagina, soit «ceci sent comme mon vagin», et elle a dévoilé que sa mère rougit souvent en voyant ce genre de produits.

• À lire aussi: Les bougies à odeur de «vagin» de Gwyneth Paltrow sont déjà en rupture de stock

Cependant, même si l'actrice peut être considérée comme «très élégante et appropriée», comme décrite par la co-présentatrice d’America’s Today, Savannah Guthrie, Gwyneth Paltrow assure que «même les dames appropriées ont une sexualité». 

Et c’est pour cette raison que la fondatrice de Goop n’a pas été choquée d’apprendre que son nouveau jouet sexuel avait été totalement écoulé, car même si se donner du plaisir est toujours considéré comme un sujet inapproprié à discuter en public, c’est une partie clé de la vie.

• À lire aussi: Sentir le vagin de Gwyneth Paltrow était bien normal pour l’équipe de Goop

«Écoutez, je pense que notre sexualité est une part tellement importante de qui nous sommes. Et vous savez, même le fait que nous soyons dans une émission matinale et que nous ne pouvons parler de plaisir féminin, ça vous montre à quel point culturellement, c’est encore tabou. Une des choses dans lesquelles nous croyons, chez Goop, c’est d’éliminer la honte de ces sujets», explique-t-elle.

AFP

Outre les jouets sexuels, Gwyneth Paltrow a ajouté de nouveaux produits à sa collection de soins de la peau, et a recruté sa fille, Apple, pour en faire la promotion dans une vidéo amusante diffusée sur les réseaux sociaux – quelque chose qui a beaucoup plu à l’adolescente ! 

• À lire aussi: La fille de Gwyneth Paltrow se moque de la routine beauté de sa mère

«Elle a fait partie du processus de développement des produits. Et quand c’est sorti, je me demandais si elle devait faire partie de la campagne, parce qu’elle le voulait. Donc je l’ai laissée faire», ajoute-t-elle.

À voir aussi sur le Sac de Chips:

s

s

s


À lire aussi

Et encore plus