Bonne nouvelle pour la planète: des plongeurs au secours d’un récif corallien en Espagne | 24 heures
/environment

Bonne nouvelle pour la planète: des plongeurs au secours d’un récif corallien en Espagne

Image principale de l'article Des plongeurs au secours des coraux en Espagne
AFP

On entend souvent que les coraux à travers le monde ne se portent pas bien, mais ça ne veut pas dire que tout est perdu: des plongeurs espagnols le prouvent en restaurant un récif de la région de Punta de la Mona, au sud du pays, rapporte le média français Brut.

• À lire aussi: Bonne nouvelle pour la planète: des tonnes de déchets retirés dans l’Himalaya

Réparer les coraux  

Photo tirée de Facebook, Equilibrio Marino

La mission que se sont donnée les plongeurs: nettoyer les fonds marins tout en restaurant les récifs coralliens. Ils récupèrent délicatement les coraux, puis les réparent avant de les fixer de nouveau sur le récif.  

Les techniques de restauration varient selon le contexte local, explique l’association Coral Guardian sur son site web. En général, des fragments de coraux sont collectés et transplantés sur des structures solides telles que des grilles. Aucun fragment ne provient de l’extérieur: toutes les sources sont collectées dans la zone de restauration. 

Lorsque c’est possible, les coraux peuvent être replantés directement en milieu naturel, sans aide artificielle.  

Un habitat unique en danger  

Photo tirée de Facebook, Equilibrio Marino

Le phénomène de la surpêche a beaucoup fait jaser depuis la sortie du documentaire Seaspiracy, qui fait état de différents impacts de cette pratique, notamment la destruction de récifs coralliens. 

Depuis 2020, S.O.S. Corales s’attaque directement à différents aspects de la dégradation des milieux marins causée par l'augmentation des activités humaines et la pollution dans la mer Méditerranée.  

Région de Punta de la Mona, en Espagne

Photo Adobe Stock

Région de Punta de la Mona, en Espagne

En 1980, le secteur de la Punta de la Mona est officiellement devenu un parc naturel dont la biodiversité doit être préservée. Selon un reportage de Brut, malgré les mesures de protection gouvernementale, les fonds coralliens sont aujourd’hui fortement dégradés et menacés. 

Des résultats encourageants  

Avant l’Espagne, Coral Guardian avait lancé un projet-pilote du côté de l’Indonésie, autour de l’île d’Hatamin, près du célèbre parc national de Komodo.

Des plongeurs examinent des transplantations de coraux dans le parc national de Komodo, en Indonésie.

Photo tirée de Facebook, Coral Guardian

Des plongeurs examinent des transplantations de coraux dans le parc national de Komodo, en Indonésie.

 

L’expérience s’est avérée concluante pour l’association, qui dit avoir replanté plus de 40 000 coraux en quatre ans. Elle constate aussi que les zones restaurées comptent 30 fois plus de poissons. Comme quoi les coraux espagnols peuvent espérer des jours meilleurs.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus