Vidéo sur TikTok et Facebook: non, François Legault n'a pas l'intention de vous «enlever» vos enfants | 24 heures
/panorama

Vidéo sur TikTok et Facebook: non, François Legault n'a pas l'intention de vous «enlever» vos enfants

Contrairement à ce qui est avancé dans une vidéo abondamment partagée et commentée sur les réseaux sociaux ces derniers jours, François Legault n'a pas l'intention d'«enlever» les enfants de qui que ce soit. Retour sur cette vidéo relayée sur TikTok et Facebook.

La vidéo   

«M. Legault a un plan d'abolir la primauté parentale, prétend l'utilisatrice de TikTok @sybellexx dans une courte vidéo publiée sur son compte dimanche dernier. M. Legault veut enlever nos enfants dès la naissance, nos enfants nous appartiendront plus. Cette loi-là, il veut la mettre pour septembre 2021.»

@sybellexx

ses nos enfants notre avenir je sais que la covid n'est pas une situation facile mais le gouvernement en profite #viral #legaut #quebec #gouvernement

♬ son original - ssybellee

Pour appuyer ses dires, elle partage un passage d'un article de Radio-Canada dans lequel sont repris des propos que Lionel Carmant a tenus à l'émission de RDI 24/60. «Il faut que ce soit le bien-être de l'enfant qui prime. La science nous montre que les choses ont changé. Ça n'a pas nécessairement besoin d'être la famille biologique: il faut que l'enfant soit dans un environnement aimant», avait-il dit.

En quelques jours, la vidéo a été visionnée plus de 138 000 fois sur TikTok et partagée plus de 1900 fois sur Facebook.

Le contexte  

Pour comprendre un peu mieux ce qui est dit dans la vidéo, effectuons un retour dans le temps. 

À la suite de la mort d’une fillette maltraitée à Granby en 2019, le gouvernement Legault a créé la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse (CSDEPJ). Menée par Régine Laurent, la CSDEPJ a pour mandat «d’examiner les dispositifs de protection de la jeunesse, dans les différents réseaux d’intervention concernés, de manière à identifier les enjeux et obstacles et à formuler des recommandations sur les améliorations à apporter». Un rapport est attendu au cours des prochains jours. 

Dans les dernières semaines, le ministre Carmant «s'est engagé à réformer la DPJ afin de changer les choses de manière durable». Dans cette optique, le gouvernement Legault, en mars dernier, a nommé Catherine Lemay au poste de directrice nationale de la protection de la jeunesse.

c’est que le gouvernement pourrait modifier l’article 4 de l’actuelle Loi sur la protection de la jeunesse qui édicte, à son premier alinéa, que : « Toute décision prise en vertu de la présente loi doit tendre à maintenir l’enfant dans son milieu familial ». [je souligne].

François Legault n'a pas l'intention de vous «enlever» vos enfants        

Johanne Clouet, professeure adjointe à la Faculté de droit de l'Université de Montréal, et Amanda Taddeo, avocate spécialisée en droit de la famille et en protection de la jeunesse au cabinet PFD Avocats, contredisent l'utilisatrice TikTok. 

Parce que, non, François Legault n'a pas l'intention de vous «enlever» vos enfants. 

Selon Me Taddeo, l'utilisatrice a mal compris la citation du ministre Carmant. «Il [le ministre] n'a jamais dit qu'on allait enlever le lien de filiation [entre un enfant et ses parents]», souligne-t-elle. 

Quand on dit, dans la vidéo, qu'on va vous «enlever vos enfants, c'est absolument faux», insiste-t-elle.

Selon la compréhension de Johanne Clouet, le gouvernement pourrait modifier l’article 4 de l’actuelle Loi sur la protection de la jeunesse, qui édicte, à son premier alinéa: «Toute décision prise en vertu de la présente loi doit tendre à maintenir l’enfant dans son milieu familial.»

Un enfant ne vous appartient pas        

Toujours selon Mme Clouet, «la première chose à corriger, des propos de la dame de la vidéo, c’est de dire que l’enfant est une personne et non un objet. Par conséquent, il n’appartient à personne. Pas même à ses parents biologiques ou adoptifs».

Celle-ci ajoute que la Loi sur la primauté parentale n’existe tout simplement pas, ce que confirme Me Taddeo. 

À lire aussi

Et encore plus