Contagion, résistance aux vaccins, mutations: est-ce qu'on doit s’inquiéter du variant indien? | 24 heures
/bref

Contagion, résistance aux vaccins, mutations: est-ce qu'on doit s’inquiéter du variant indien?

Image principale de l'article Est-ce qu'on doit s’inquiéter du variant indien?
AFP

Le variant indien est sur toutes les lèvres, alors qu'un premier cas a été confirmé mercredi au Québec. Est-ce qu’il est plus contagieux? Est-ce qu’il rend les vaccins moins efficaces? Beaucoup de questions, peu de réponses. Voici ce que l’on sait sur ce nouveau variant qui suscite l’inquiétude partout dans le monde.

• À lire aussi: 2000 morts et 315 000 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures 

Situation catastrophique en Inde  

L’Inde a battu, jeudi, un record mondial de contamination: le deuxième pays le plus populeux sur la planète a rapporté 315 000 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures, pour un total de près de 16 millions d'infections depuis le début de la pandémie. 

Si le variant poursuit sa progression au Québec, est-ce qu'il faut s'attendre à une flambée des cas? Pas nécessairement. 

• À lire aussi: Une motion adoptée à l’unanimité pour suspendre les vols

Il faut éviter de tomber dans le jeu des comparaisons entre la situation en Inde et celle au Québec, prévient Benoit Barbeau, virologiste au Département des sciences biologiques de l'UQAM. «Il y a eu des mouvements de foule extrêmement favorables à la propagation [du virus en Inde]», insiste-t-il. 

On connaît d'ailleurs peu de choses à propos du variant indien, mentionne Roxane Borgès Da Silva, professeure à l'École de santé publique de l'Université de Montréal. Comme pour la souche classique du virus ou encore les autres variants, ce qu'il faut, c'est donc de continuer à respecter les gestes barrières, comme la distanciation physique, et les mesures sanitaires en place. 

De nombreux autres variants à venir     

Pour Benoit Barbeau, il n'y a donc pas lieu de paniquer. «Si on s’énerve pour ce variant-là, on va pas finir de s’énerver», lance-t-il. 

Parce que des nouveaux variants de la COVID-19 et des mutations, on n'a pas fini d'en voir. Un variant québécois pourrait même émerger à un moment ou à un autre. 

Le variant indien moins transmissible?  

Selon les premières données disponibles, le variant indien, qui partage une mutation avec le variant californien, pourrait être moins transmissible que les souches britannique, sud-africaine ou brésilienne. 

Il pourrait toutefois être plus contagieux que la souche originale du virus.

Le variant indien résiste-t-il mieux aux vaccins?     

L'une des raisons pour lesquelles le variant indien nous inquiète plus que les autres, c'est parce qu'il pourrait mettre à l’épreuve l’efficacité des vaccins. Il est toutefois encore trop tôt pour connaître le pourcentage d’efficacité des vaccins vis-à-vis de ce variant «double mutant». 

Mais peu importe les variants ou les mutations, il faut continuer à vacciner le plus de gens possible, insiste Benoit Barbeau. Parce qu'un retour à un semblant de vie normale passe par la vaccination. 

«On n’a pas encore de données probantes, mais étant donné ses similarités avec la souche originale, on peut s’attendre à une certaine efficacité du vaccin», précise le virologue. 

En d’autres mots, même si le variant indien est plus résistant aux vaccins actuellement disponibles, ces derniers demeurent efficaces et vont contribuer à limiter la propagation du virus. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus