Call of Duty: Warzone prend la direction des années 1980 avec Verdansk 1984 | 24 heures
/misc

Call of Duty: Warzone prend la direction des années 1980 avec Verdansk 1984

Call of Duty: Warzone
Image courtoisie Activision

Call of Duty: Warzone

Après avoir été ravagée par une explosion nucléaire – rien de moins – mercredi, la ville de Verdansk est de retour depuis jeudi sous une tout autre forme dans Call of Duty: Warzone... qui ramène les joueurs au cœur des années 1980.

• À lire aussi: Call of Duty: Warzone a maintenant 100 millions de joueurs

• À lire aussi: Call of Duty: les tricheurs sont une plaie et en voici la preuve [VIDÉO]

Affublée d’un nom qui ne porte pas tellement à confusion, Verdansk 1984, la nouvelle carte, déployée dans le cadre de la saison 3 du battle royale, revoit entièrement la région, qui se veut le terrain de jeu de Warzone depuis sa sortie en mars 2020.

Si, à vol d’oiseau, la ville peut sembler identique à ce qu'elle était, celle-ci a complètement été retravaillée pour mieux s’arrimer à Call of Duty: Black Ops Cold War et son univers inspiré des années 1980.

Image courtoisie Activision

Certaines zones, comme le superstore, l’aéroport et le stade, sont par exemple encore là, mais arborent un visage bien différent. Notamment, des bâtiments vétustes dans la version moderne de Verdansk sont maintenant dans un état quasiment neuf.

Image courtoisie Activision

On retrouve également, dans Verdansk 1984, des sections complètement transformées et qui portent un nouveau nom, telles que la mine de sel Karst, Gora Summit et Grid Array, qui regroupe des structures métalliques sur lesquelles il est possible de grimper.

Image courtoisie Activision

Image courtoisie Activision

Des armes de Black Ops Cold War font aussi leur chemin jusque dans Warzone dans le cadre de la présente saison, comme la mitraillette PPSH-41 et le fusil de précision Swiss K31.

Soulignons que ce n’est pas la première fois qu’un battle royale «détruit» son monde pour le remplacer par un nouveau. Fortnite avait fait de même en 2019 avec un fameux trou noir qui avait englouti la carte du jeu à l’aube du deuxième chapitre du jeu.

Du côté de Warzone, après les (nombreux) rebondissements des derniers jours, on peut donc maintenant dire que la nouvelle version de Verdansk est enfin sortie de son cocon. Gageons que certains joueurs ne seront pas mécontents de retrouver un peu de «normalité» après une invasion de zombies et une catastrophe nucléaire, entre autres.

Image courtoisie Activision

En tout cas, on ne pourra pas dire que Raven Software, le studio derrière la refonte de Warzone, n’a pas le sens du spectacle...

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus