Un skieur en feu pour alerter sur les changements climatiques | 24 heures
/environment

Un skieur en feu pour alerter sur les changements climatiques

Image principale de l'article Un skieur en feu pour sensibiliser

Un skieur en feu dévalant les pentes de l’Alpe d’Huez, dans le département de l'Isère, en France: c'est ce que nous présente le réalisateur Hugo Manhes dans son dernier court métrage, Rêve consumé, pour nous sensibiliser à l’urgence du réchauffement climatique.

«Au Col de Porte, en Isère, point de référence pour les météorologues, le manteau neigeux a diminué de près de 40% sur ces trente dernières années, peut-on entendre en ouverture du court métrage. Sur la même période, il a été observé une augmentation de la température moyenne hivernale de près d’un degré.» 

«Dans quelques décennies, il ne restera donc peut-être plus que le souvenir, le souvenir d’un des plus vieux rêves de l’homme, celui de glisser innocemment sur ces immenses reliefs blancs immaculés, encore et toujours, encore et toujours», poursuit le narrateur.

S’enchaîne ensuite la descente spectaculaire du skieur, véritable boule de feu dans un décor sombre et enneigé, qui termine finalement son parcours dans une grotte de glace. 

«Je trouvais visuellement intéressant et assez parlant l’idée du feu sur la neige», explique le réalisateur à travers la vidéo du «making of», également disponible sur YouTube.

Il s’agissait d’un tournage à haut risque, l’athlète ne pouvant pas rester plus de 30 secondes en feu sans se mettre en danger. Le tournage s’est étalé sur quatre soirs, pour un total de deux minutes pendant lesquelles le skieur, vêtu d’une combinaison ignifugée, s’est transformé en torche humaine.

À lire aussi

Et encore plus