Une première Québécoise meurt d'une thrombose: quels sont les symptômes à surveiller? | 24 heures
/bref

Une première Québécoise meurt d'une thrombose: quels sont les symptômes à surveiller?

Image principale de l'article Thrombose: quels sont les symptômes à surveiller?
Photo AFP

Une première Québécoise est décédée d'une thrombose après avoir reçu une dose du vaccin d'AstraZeneca, a annoncé mardi le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda. Bien qu'il s’agisse d'une complication rare, environ un cas sur 100 000, voici les symptômes à surveiller après avoir reçu le vaccin dont l’utilisation est limitée aux 45 ans et plus.

• À lire aussi: Une femme meurt d'une thrombose, le couvre-feu repassera à 21h30 à Montréal et à Laval

• À lire aussi: Le Danemark abandonne le vaccin d’AstraZeneca

Qu’est-ce que la thrombose veineuse profonde (TVP) ?   

C’est la formation de caillots sanguins à l’intérieur des veines profondes, généralement dans la partie inférieure du corps. 

Quel est le premier indicateur à surveiller ?   

Le premier indicateur d'une thrombose est la douleur, qui peut se manifester dans différentes parties du corps, explique le Dr Gaston De Serres, médecin-conseil de l’Institut national de santé publique du Québec.

«Si c’est au niveau de l’abdomen, ça va donner des douleurs au niveau abdominal, si c’est au niveau du cerveau ça va donner des maux de tête, des problèmes éventuellement d’hémorragie. Ce sont des conséquences sérieuses si on ne s’en occupe pas.»

Les autres symptômes à surveiller:    

  • Rougeur      
  • Tension      
  • Gonflement     
  • Chaleur           

Si le caillot bloque le flux sanguin, cela crée une pression extrême. Une douleur et une sensation de chaleur sont alors ressenties chez la personne affectée. 

Le caillot peut se décoller et migrer vers le cœur ou les poumons, ce qui peut mener à une embolie pulmonaire (si le caillot obstrue une artère qui mène au poumon). 

Voici les symptômes d’une embolie pulmonaire:          

  • Souffle court inexpliqué      
  • Halètement     
  • Douleurs au thorax      
  • Étourdissement      
  • Évanouissement      
  • Rythme cardiaque rapide           

AFP

Des complications rares, insiste Arruda   

Malgré ce premier décès, la Santé publique entend continuer d’utiliser le vaccin auprès des adultes de 45 ans et plus. 

Selon le Dr Horacio Arruda, les bénéfices contre la COVID-19 excèdent encore les dangers de développer une thrombose. «N'oubliez pas qu'ici, on est en balance de risque, hein? La maladie, elle donne aussi ces complications-là», a-t-il fait valoir.  

«Quand on voit ce genre d'histoire, ça nous touche puis on aurait rien que le goût de faire un ‘‘hug’’ à la famille en comprenant qu'elle n'est pas allée se faire vacciner pour mourir, mais c'est rare puis on ne peut pas le prévoir, mais le vaccin demeure encore, pour l'ensemble du Québec, un grand bénéfice», a ajouté le Dr Arruda. 

Jusqu'à présent, ce sont quatre cas de complications liées au vaccin d’AstraZeneca qui ont été rapportés au Québec. 

-Avec En 5 minutes, l'Agence QMI et Patrick Bellerose