Voici quoi faire avec vos vieux appareils électroniques | 24 heures
/environment

Voici quoi faire avec vos vieux appareils électroniques

Image principale de l'article Quoi faire avec vos vieux appareils électroniques?
badmanproduction - Fotolia

Vous vous doutez probablement qu’il ne faut pas jeter votre vieil ordinateur aux poubelles, mais savez-vous pourquoi et surtout ce que vous pouvez en faire? On vous explique.

La solution est plutôt simple: pour s’assurer que son vieil ordinateur qui traîne dans un tiroir depuis plusieurs années soit bien recyclé, il suffit de se rendre à l’un des quelque 1000 points de dépôt officiels de l’Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec (ARPE-Québec). 

Ces points de chute, qui permettent parfois le retour de gros appareils électroniques, parfois seulement des plus petits, sont tous accessibles gratuitement. Il est possible de savoir quel est le point de dépôt le plus près de chez soi en visitant le site web recyclermeselectroniques.ca

En plus de vos vieux ordinateurs, une grande variété d'appareils électroniques peut y être apportée.

«Tout ce qui est matériel informatique, ordinateurs, imprimantes, moniteurs, tout ce qui concerne le divertissement, télévision, lecteur VHS ou DVD, console de jeux vidéo, nos téléphones cellulaires aussi, bien entendu», détaille le vulgarisateur scientifique et porte-parole de l’ARPE-Québec, Martin Carli. 

Martin Carli

Photo courtoisie

Martin Carli

«C’est très vaste, et tellement en fait que le meilleur conseil que je peux donner, c’est d’aller sur le site pour voir les 150 types de produits qu’on peut recycler», conseille-t-il.

Vous avez des inquiétudes par rapport à vos données personnelles? Le scientifique précise qu’il n’y a aucune crainte à y avoir puisque tous les dispositifs de mémoire, dont les disques durs, sont déchiquetés. 

Impact environnemental et réutilisation des ressources  

C’est agréable de pouvoir libérer de l’espace dans nos tiroirs en recyclant nos vieux appareils électroniques, mais ce n’est évidemment pas la seule raison de le faire. Il y a un réel impact environnemental qui en découle.

«D’abord, il y a une question de protection de l’environnement parce que dans ces appareils-là, il y a des substances, on peut penser au mercure ou au plomb par exemple, qui sont potentiellement toxiques pour l’environnement. Donc, on ne veut pas que ça se retrouve n’importe où si on ne s’en débarrasse pas de la bonne manière», explique Martin Carli.  

«Et, deuxièmement, il y a plein de ressources aussi dans ces appareils-là qui seront très utiles pour fabriquer d’autres produits, de toutes sortes, et pas nécessairement des produits électroniques, poursuit-il. Donc ces ressources-là, qui ont déjà été extraites du sol, ce serait bien de pouvoir les réintroduire dans la chaîne de production pour fabriquer d’autres produits.» 

Photo courtoisie

Le programme de récupération et de valorisation mis sur pied en 2012 par l’ARPE-Québec a permis de recycler plus de 140 000 tonnes de matériaux depuis ses débuts.  

«Si on remplissait des camions semi-remorques de tout ce qui a été récupéré depuis 2012, on aurait une file de Gatineau jusqu’à Québec de semi-remorques remplis», illustre Martin Carli. 

Pandémie et nouveaux appareils  

En 2020, ce sont 22% des Québécois qui se sont procuré de nouveaux appareils électroniques, selon un sondage réalisé par l’ARPE-Québec.  

«On a vu que le contexte de pandémie a un peu changé les habitudes, on peut imaginer des gens qui ont voulu s’équiper différemment pour faire du télétravail par exemple», explique le porte-parole. 

Ces mêmes sondages révèlent par ailleurs qu’en contexte de pandémie, environ 19% de la population n’a pas recyclé ses anciens appareils électroniques ou les a moins recyclés qu’à l’habitude, ajoute-t-il  

D’où l’importance, selon lui, de rappeler que c'est possible de recycler convenablement ses vieux appareils.  

À lire aussi

Et encore plus