Le prix des titres de transport en commun augmentera de 2% en juillet dans le grand Montréal, sauf pour les personnes âgées, les enfants et certains étudiants | 24 heures
/bref

Le prix des titres de transport en commun augmentera de 2% en juillet dans le grand Montréal, sauf pour les personnes âgées, les enfants et certains étudiants

Image principale de l'article Augmentation des prix cet été, sauf pour certains
Joël Lemay / Agence QMI

Le prix de plusieurs titres de transport en commun, dont les titres mensuels, augmentera de 2% dans le grand Montréal à partir du mois de juillet 2021. Le prix des titres unitaires demeurera toutefois inchangé, et les personnes âgées et certains étudiants auront droit à de plus gros rabais qu'auparavant.

• À lire aussi: Transport en commun: Montréal craint que plusieurs secteurs soient encore mal desservis dans 10 ans

• À lire aussi: Les Montréalais devront payer un surplus pour se rendre jusqu'à Longueuil et à Laval en métro

L'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), qui chapeaute les sociétés de transport de Montréal, de Laval et de Longueuil ainsi que le transporteur exo, procède à une hausse du genre chaque année au mois de juillet. L'an dernier, vu la pandémie, la hausse avait exceptionnellement été repoussée en octobre. 

Cette année, à titre d'exemple, la hausse de 2% fait passer le prix d'un titre mensuel de la STM de 88,50$ à 90,50$.

Le coût des billets à l'unité reste le même qu'avant partout dans le grand Montréal.

Des réductions  

Quelques groupes bénéficieront pour leur part d'une baisse de tarif dès juillet.  

  • Les personnes âgées qui utilisent les services de la STM bénéficieront d’un rabais de 70% sur le titre régulier (soit 30% de plus que maintenant) si elles sont détentrices d’une carte OPUS avec photo, grâce à un montant alloué par la Ville de Montréal. Leur titre de transport mensuel leur coûtera dorénavant 27 $. Rappelons toutefois que la mairesse de Montréal, Valérie Plante, avait promis la gratuité pour cette clientèle lors de sa campagne électorale en 2017.   
  • Bonne nouvelle aussi pour les familles vivant dans le grand Montréal : dès juillet, les enfants de 11 ans et moins n'auront plus à payer pour prendre le métro, l'autobus ou le train.   
  • Pour les étudiants, on note également une harmonisation des rabais étudiants qui se traduit par une diminution de 40% par rapport au tarif régulier dans tout le grand Montréal.     

Les titres «tous modes»  

La refonte tarifaire amène aussi un nouveau type de titres : les «tous modes», qui permettent d'accéder à tous les types de transport en commun dans une ou plusieurs zone données.

Courtoisie ARTM

Les zones sont les suivantes :   

  • Zone A = Agglomération de Montréal  
  • Zone B = Agglomération de Longueuil et Ville de Laval  
  • Zone C = Couronnes nord et sud   
  • Zone D = Hors territoire de l'ARTM    

Un utilisateur qui achète un titre mensuel incluant par exemple les zones A, B et C pourra utiliser le métro, les autobus, les trains de banlieue et plus tard le Réseau express métropolitain (REM) qui desserviront Montréal et les couronnes pour 180$ par mois. 

Courtoisie ARTM

Reste de la refonte  

Plusieurs autres mesures liées à la refonte tarifaire seront mises en place au cours des prochaines années. L'ARTM prévoit qu'en 2024, elle sera totalement appliquée. 

Rappelons que cette refonte tarifaire vise à simplifier les titres de transport partout dans le grand Montréal, notamment en faisant passer de 17 à 4 le nombre de zones tarifaires et en réduisant de plusieurs centaines le nombre de titres de transport différents. 

Lors de la présentation de cette première étape de la refonte, jeudi, le directeur exécutif de l'ARTM, Daniel Bergeron, a confirmé que la pandémie a causé une importante baisse d'achalandage dans le transport en commun : on parle d'une diminution de 65% des passages dans le grand Montréal, ce qui correspond à une perte de revenus estimée à 1,2 milliard de dollars. 

À lire aussi

Et encore plus