Hélène Boudreau dévoile une oeuvre d’art basée sur sa célèbre photo de finissante | 24 heures
/misc

Hélène Boudreau dévoile une oeuvre d’art basée sur sa célèbre photo de finissante

Image principale de l'article Elle dévoile une oeuvre d’art basée sur sa photo
Instagram Helene Boudreau

Quelques semaines après la controverse entourant sa photo de finissante et la poursuite judiciaire qui s’en est suivie, Hélène Boudreau a dévoilé une impressionnante oeuvre où l’image interdite a été reproduite avec des échantillons de couleur Pantone.

Officiellement diplômée en Arts depuis quelques jours, Hélène Boudreau a dévoilé sur Facebook et Instagram le fruit de son travail artistique.

• À lire aussi: [VIDÉO] Hélène Boudreau présente 5 Québécoises à découvrir sur OnlyFans

Dans une vidéo accompagnée d’une longue prise de position, elle montre pour la première fois oeuvre intitulée «Censored».

D’une dimension de 5 pieds par 6 pieds, la pièce est un collage de milliers d’échantillons de couleur Pantone.

Dans le message accompagnant sa publication, Boudreau écrit que les événements récents lui ont fait réaliser que le corps de la femme se voit encore censuré en 2021, ce qu’elle réprouve.

• À lire aussi: «Je vais faire dans les 7 chiffres»: 12 citations de la finissante de l’UQAM Hélène Boudreau

«Mais parce que je montre le dessous de mes s*ins, on doute de moi, de mes compétences. On me classifie comme une p*tain», écrit-elle. «Que ce soit de porter le foulard islamique ou de montrer le dessous de ces s*ins, le corps de la femme est un sujet tabou dans notre société. Il doit être caché, mais pas trop. Il doit être sexy, mais pas trop.»

Salut tout le monde, J’aimerais prendre quelques minutes pour vous expliquer un peu plus en détail la démarche...

Publié par Helene Boudreau sur Jeudi 29 avril 2021


Elle évoque également l’hypocrisie de la société, alors que plusieurs personnes consomment de la pornographie d’un côté, mais dégradent la valeur des travailleurs et travailleuses du sexe de l’autre côté.

Elle se dit consciente des problèmes inhérents à l’industrie du sexe, mais elle souhaite que les femmes y prennent davantage de pouvoir.

• À lire aussi: Invitée à un podcast, Helene Boudreau revient sur sa fameuse photo de finissante et se dévoile encore les seins

«Ce que j’essaie de dire, c’est laissons les femmes être libres. Libre de choisir pour elles-mêmes. Libre d’être elles-mêmes dans un univers dominé et majoritairement dicté par les hommes», poursuit-elle.

Elle prend ensuite la défense des travailleurs et travailleuses du sexe, avant de conclure en invitant son public à ne pas «fiter dans un moule» et à sortir «du petit carré institutionnel».

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s


Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus