La présence de Elon Musk crée un énorme malaise à SNL | 24 heures
/misc

La présence de Elon Musk crée un énorme malaise à SNL

Image principale de l'article La présence d'Elon Musk crée un gros malaise à SNL
AFP

Depuis que ça a été annoncé que l’homme d’affaires Elon Musk allait animer l’émission Saturday Night Live le 8 mai prochain, un certain malaise s’est fait ressentir.

• À lire aussi: Dave Chappelle ramasse Trump de façon hilarante pendant 16 minutes à SNL

Pas seulement chez les téléspectateurs, mais aussi au sein de l’équipe de la populaire émission à sketchs.

Plusieurs auteurs et comédiens œuvrant pour SNL ont exprimé publiquement leur désaccord avec le choix de l’animateur sur les réseaux sociaux.

AFP

Aidy Bryant, une des doyennes de l’émission, a répondu à la controverse en partageant un tweet du sénateur vermontois Bernie Sanders qualifiant «d'obscénité morale» le fait que les 50 Américains les plus riches ont plus d'argent que la moitié du peuple américain.

Plusieurs autres membres de l’équipe dont Bowen Yang, Michael Che et l’auteur Andrew Dismukes ont exprimé leur malaise face à l’idée de côtoyer le milliardaire.

Selon ce que rapporte Page Six, Lorne Michaels n’a aucunement l’intention de forcer qui que ce soit de faire quelque chose qui le rend mal à l’aise. Donc si un employé veut se désister, il ne subira aucune conséquence.

Bien qu’il ait fondé les compagnies Tesla et SpaceX, Musk demeure un personnage controversé. Il a entre autres qualifié les mesures sanitaires de «fascistes» et a émis des doutes sur l’efficacité des vaccins. Cependant, il a changé son discours par rapport aux vaccins. Sa position antisyndicaliste est aussi fortement critiquée.

Certains membres du public ont critiqué l’émission d’avoir choisi un animateur comme Musk simplement pour faire monter les cotes d’écoute. On s'entend que Elon n’est pas vraiment le gars le plus drôle du monde non plus.

Ceci n’est pas la première fois qu’un animateur invité ne fait pas l’affaire de l’équipe. Dans les années 80, Nora Dunn avait refusé de travailler avec l’humoriste Andrew Dice Clay, connu pour son humour sexiste. 

En 2015, alors candidat à la présidence américaine, Donald Trump avait été l’invité. Par la suite, plusieurs artisans ont avoué qu’ils n’avaient pas apprécié l’expérience.

Aussi sur le Sac:

s

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus