Attention à la musique trop forte dans vos écouteurs: cinq conseils pour protéger vos oreilles | 24 heures
/bref

Attention à la musique trop forte dans vos écouteurs: cinq conseils pour protéger vos oreilles

ecouteurs
Source: Tumblr «2 Kinds Of People»

ecouteurs

Oui, il y a des risques à écouter sa musique trop fort! Et on le sait que vous êtes beaucoup à le faire. Selon un sondage CROP mené en 2019, ce serait pas moins du tiers des Québécois âgés de 18 à 24 ans qui écoutent leurs chansons préférées à un volume trop élevé.

Pour vous aider à garder vos oreilles intactes (et parce que c'est la Journée nationale de l’audition du Québec), on a demandé des conseils à Ronald Choquette, audiologiste et professeur à l’École d’orthophonie et d’audiologie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. 

• À lire aussi: Xupermask: Will.i.am (!) lance un masque de protection techno

• À lire aussi: Il avale son écouteur sans fil en dormant

1. Attention au volume et à la durée   

Pour limiter les dégâts, il faut faire attention à deux choses quand on écoute de la musique: le volume dans nos écouteurs et la durée de notre exposition au son. Plus le son est fort dans nos oreilles, moins longtemps on devrait être exposé à ces sons, explique Ronald Choquette. 

2. Attention aux bruits ambiants  

L'environnement dans lequel on écoute sa musique a aussi un impact sur le volume de nos écouteurs, mentionne l'audiologiste. Il donne l'exemple de l'heure de pointe dans le métro (dans le temps où il y avait des gens dans le métro): «Si tu as des écouteurs boutons, tu n’auras pas le choix de crinquer le volume de tes écouteurs.»

Lorsqu'on se retrouve dans un environnement bruyant comme un train du métro, il faudrait donc y penser et ne pas monter le volume au maximum pour enterrer tous les bruits. 

3. Choisissez bien vos écouteurs  

 En choisissant une bonne paire d’écouteurs, ça peut aussi nous aider à préserver la santé de nos oreilles.

Il existe trois modèles d’écouteurs:         

  • Écouteurs intra-auriculaires appelés «bouton»        
  • Écouteurs micro oreillettes        
  • Écouteurs autour de l’oreille (casque d’écoute)                

Plus l’espace entre le bout de l’écouteur et le tympan est petit, plus l’intensité du son augmente, ce qui peut affecter le tympan et provoquer une perte d'audition. Selon Ronald Choquette, les écouteurs qui enveloppent l’oreille (casque d’écoute) demeurent une bonne option (à condition bien sûr qu’ils soient de bonne qualité).

L'expert souligne aussi l'importance d'avoir un écouteur qui «isole», c'est-à-dire un écouteur qui empêche votre oreille de percevoir les sons ambiants. Il cite les bienfaits des écouteurs à suppression de bruits (noise cancelling headphones), comme les populaires AirPods d’Apple, dotés d'une fonction qui détecte les sons externes et qui les annule.

AFP

4. Assurez-vous de prendre des pauses   

Depuis un an, on travaille presque tous de la maison. Alors qu’on enchaîne les réunions d’équipe en visioconférence, on passe beaucoup de temps avec nos écouteurs sur les oreilles. Mais c’est important de les enlever pendant la journée. «Il ne faut pas les avoir [sur les oreilles] pendant huit heures [consécutives], prévient-il. Quand tu enlèves tes écouteurs, ça s’avère à baisser ton temps d'exposition. 

5. En cas de doute, allez chez un spécialiste  

Les jeunes auraient une moins bonne audition maintenant qu'il y a 20 ans. Selon Ronald Choquette, il ne faut pas hésiter à consulter un spécialiste si on détecte un problème, comme des acouphènes ou encore une perte d'audition. Il suggère d’ailleurs de passer un examen chez un oto-rhino-laryngologiste (ORL) ou un audioprothésiste une fois tous les trois ans.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus