Possible de se faire vacciner à auto dès la mi-mai à l'aéroport Montréal-Trudeau | 24 heures
/bref

Possible de se faire vacciner à auto dès la mi-mai à l'aéroport Montréal-Trudeau

Ce type de clinique au volant existe déjà ailleurs dans le monde, notamment aux États-Unis.
AFP

Ce type de clinique au volant existe déjà ailleurs dans le monde, notamment aux États-Unis.

  • Une clinique de vaccination à l’auto entrera en fonction le 17 mai prochain à l’aéroport Montréal-Trudeau
  • La clinique pourra vacciner jusqu'à 4000 personnes par jour, entre 8h et 20h
  • Bien que ce type de clinique au volant existe ailleurs dans le monde, elle sera la première à être implantée au Québec

Les Québécois pourront se faire vacciner dès la mi-mai sans avoir à quitter leur voiture en se rendant sur le terrain de l'aéroport Montréal-Trudeau, a annoncé le ministre de la Santé Christian Dubé mardi matin. Voici ce qu'il faut savoir sur cette première clinque au volant.

4000 personnes par jour dès le 17 mai

La clinique de vaccination à l'auto, qui entrera en fonction le 17 mai, pourra initialement vacciner jusqu'à 4000 personnes par jour, entre 8 h et 20 h. Les doses seront offertes sur rendez-vous, dans un premier temps.

Photo Agence QMI, Joêl Lemay

Une première au Québec

Bien que ce type de clinique au volant existe déjà aux États-Unis, elle sera la première du genre à être implantée au Québec. «C'était uniquement un concept dans nos têtes jusqu'à il y a quelques semaines [...]. C'est une nouvelle vision de la santé, d'aller chercher nos clients au lieu de les attendre», a commenté le ministre Dubé en vantant le sens de «l'innovation» du CIUSSS de l'Ouest-de-l'île-de-Montréal.

Ce dernier avait auparavant participé à une simulation du fonctionnement de la clinique de vaccination devant les médias.

«Je ne suis pas certain que c'est la dernière. Je ne serais pas surpris qu'on en fasse ailleurs», a précisé le ministre, en laissant cependant entre les mains des CISSS et CIUSSS le soin de planifier d'autres cliniques de vaccination au volant.

De plus en plus de doses

Le ministre a profité de l'occasion pour souligner que la campagne de vaccination va bon train au Québec et a assuré qu'elle va s'accélérer sous peu.

«On a eu la chance de prendre plus de 160 000 rendez-vous hier seulement. Les gens veulent se faire vacciner et sont au rendez-vous», s'est réjoui M. Dubé, alors que la vaccination a été étendue aux Québécois de 45 à 49 ans lundi.

«Déjà, la catégorie des 55-59 ans, on a atteint notre cible de 75 %. Chaque jour qui passe, on est encore capable d'atteindre nos cibles», a poursuivi le ministre en soulignant que 450 000 doses du vaccin de Pfizer/BioNTech sont arrivées au Québec dans les derniers jours.

Le plus faible taux de vaccination à Montréal 

Interrogé sur le fait que Montréal présente le plus faible taux de vaccination au Québec, au contraire du début de la campagne lorsque tous les efforts se concentraient dans la métropole, M. Dubé a souligné que des rendez-vous demeurent disponibles.

Joël Lemay / Agence QMI

«On a un phénomène où il a beaucoup de gens qui se font vacciner à Montréal, mais qui ne restent pas à Montréal. Il faut faire attention à ces statistiques-là», a-t-il aussi souligné, en donnant en exemple le cas de travailleurs de la santé qui demeurent en banlieue, mais travaillent sur l'île.

À lire aussi

Et encore plus