Le monde se dirige vers un réchauffement de 2,4 °C, bien au dessus des objectifs de l'Accord de Paris | 24 heures
/environment

Le monde se dirige vers un réchauffement de 2,4 °C, bien au dessus des objectifs de l'Accord de Paris

Image principale de l'article Le monde se dirige vers un réchauffement de 2,4 °C
AFP

Les grandes puissances comme le Canada n'en font toujours pas assez pour freiner le réchauffement climatique. Malgré les nouvelles cibles de réduction des GES annoncées dernièrement, le monde se dirige en effet vers un réchauffement de 2,4 °C d’ici la fin du siècle, bien au-dessus de l’objectif de l’accord de Paris, selon l’organisation Climate Action Tracker.

• À lire aussi: Le Canada s'engage à réduire de 40 à 45% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030

• À lire aussi: Biden double l’objectif américain de réduction des GES et appelle à l’action mondiale

Des cibles rehaussées, mais insuffisantes   

Le sommet sur le climat organisé par le président Joe Biden a été l’occasion pour plusieurs pays de rehausser leurs cibles de réduction des gaz à effet de serre (GES). Les États-Unis ont par exemple annoncé qu’ils réduiraient leurs émissions de moitié d’ici 2030 par rapport à 2005 et le Canada a maintenant comme objectif de réduire les siennes de 40 à 45%, toujours par rapport à 2005. Les grandes puissances invitées par Joe Biden représentaient 80% des émissions mondiales. 

Néanmoins, selon les plus récentes prévisions de l’organisation Climate Action Tracker, une organisation scientifique qui évalue les engagements nationaux sur la base des objectifs de l’Accord de Paris, les dernières cibles annoncées, bien que plus ambitieuses, ne seraient pas encore suffisantes. Elles nous mèneraient à une augmentation de la température mondiale de 2,4 °C, une diminution de 0,2b°C par rapport aux dernières prédictions de l’organisation.

AFP

Des plans plus ambitieux nécessaires  

Il s’agit donc d’une augmentation qui demeurerait bien au-dessus des objectifs de l’Accord de Paris, qui vise à limiter le réchauffement de la température mondiale à un niveau nettement inférieur à 2 °C, et idéalement le limiter à 1,5 °C.

Getty Images via AFP

L’analyse démontre également que les politiques adoptées par les gouvernements ne rejoignent pas toujours les objectifs déclarés. Si on se fie uniquement aux mesures mises en place actuellement, le réchauffement climatique passerait plutôt à 2,9 °C, selon Climate Action Tracker.

L’organisation indique néanmoins que l’atteinte des objectifs de Paris est toujours possible, mais que pour ce faire, les États devront adopter des plans de réduction de gaz à effet de serre renforcés et plus ambitieux, notamment en prévision de la COP26, qui aura lieu en novembre prochain à Glasgow, en Écosse.

Les projections de l’organisation Climate Action Tracker sont disponibles ici.

À lire aussi

Et encore plus