«Pogo coréens», vêtements bruns, cueillette de fleurs : voici 5 tendances pour l'été 2021 | 24 heures
/lifestyle

«Pogo coréens», vêtements bruns, cueillette de fleurs : voici 5 tendances pour l'été 2021

Image principale de l'article Adopterez-vous ces 5 tendances?

On ne peut pas prédire à 100% de quoi aura l’air l’été, mais on peut quand même voir venir certaines affaires. Si vous ne voulez pas manquer le bateau, mieux vaut tout de suite vous mettre à l’affût de ce qui va marquer votre été montréalais : voici un survol de cinq tendances phares de l’été 2021.

1. Le brun de la tête aux pieds 

Après plusieurs années à avoir dominé comme neutre de prédilection dans la garde-robe, le noir fait maintenant place au marron. Robes, tailleurs, ensembles de jogging, chaussures, maillots de bain; le brun a la cote pour cette saison et celles à venir. 

Ceux qui adorent suivre les tendances porteront le brun de la tête aux pieds. Les plus frileux, quant à eux, pourront opter pour quelques pièces ou accessoires de différentes teintes. Contrairement au noir, le brun est le neutre parfait pour adoucir un ensemble. 

Plusieurs célébrités comme les mannequins Kendall Jenner et Bella Hadid ont déjà adopté cette tendance phare de 2021. À votre tour maintenant !  

2. La bouffe sur bâton  

Les tendances culinaires évoluent tellement rapidement qu’il est parfois difficile de les suivre. Toutefois, il y en a une qui se démarque du lot et pour laquelle les gens semblent prêts à faire la file pendant des heures : la bouffe sur bâton ! 

Au début du mois d’avril, Zizi Pop, une gaufrerie coquine qui propose des gaufres en forme de pénis sur bâton, a ouvert ses portes dans le Vieux-Montréal et c’est la folie depuis ! Les gens font la file sur le trottoir pour pouvoir goûter à ce dessert qui, disons-le, sort de l’ordinaire. 

Un autre type de nourriture servie sur bâton qui fait fureur à Montréal est le «rice dog» ou «kogo», qui est un hot-dog/pogo de style coréen fait à partir de riz collant. 

La chaîne de restaurants coréenne Chung Chung qui s’est installée à Montréal à la fin de l’année 2020 en fait sa spécialité.  

3. Le gravel bike 

Tout le monde a un ami qui s’est mis à faire du vélo de route l’été dernier et qui partage ses résultats sur l’application Strava. Bien que ce type de vélo soit toujours aussi populaire (allô la pénurie!), un autre volet de la discipline gagne rapidement en popularité actuellement : le gravel bike

Ce type de vélo permet de pédaler autant sur l’asphalte que sur des sentiers de gravelle ou de terre battue. 

Au premier coup d’œil, il ressemble beaucoup au vélo de route, mais ses pneus sont un peu plus larges, et la distance entre les deux roues - appelée l’empattement - est plus courte. Ce type de vélo est donc parfait pour partir en randonnée dans les Laurentides ou en Estrie, par exemple.  

4. L'agrotourisme

Vous avez probablement déjà été témoin de la tendance à même votre compte Instagram en voyant une photo de votre ami qui est allé cueillir ses propres tulipes dans l’un des champs de l’entreprise Tulipes.ca. 

Quand on fait de l’agrotourisme, on reconnecte avec l’origine des produits et on va à la rencontre des producteurs passionnés derrière ceux-ci. La cueillette de fleurs, les balades avec les alpagas du Domaine Poissant, la visite des vignobles de La Route des vins, la dégustation de fromages à même la fromagerie fine et ferme Au Gré des Champs; ce sont toutes de belles activités agrotouristiques à inscrire au calendrier cet été. 

Comme les voyages sont fortement déconseillés en raison de la pandémie mondiale, plusieurs Montréalais adoptent cette tendance pour occuper leur fin de semaine et découvrir des coins de notre Belle Province. 

5. L'agriculture urbaine

Préparez vos balcons : les Montréalais et Montréalaises ne se tannent pas de l’agriculture urbaine. Ce mouvement qui existe depuis quelques années déjà a gagné en popularité à l’été 2020, alors que tout le monde se cherchait un nouveau passe-temps à adopter pendant la pandémie. 

Sans surprise, la mode des jardins de ville est de retour pour l’été 2021 et elle semble même plus forte que jamais. Faire pousser ses propres légumes pour ensuite les cuisiner et se nourrir a quelque chose de très satisfaisant. Cette tendance s’inscrit aussi dans l’engouement pour l’autosuffisance alors que les prix en épicerie ne font qu’augmenter. Il n’y a rien de mieux qu’une bonne tomate qui a poussé à même le balcon. Gare aux écureuils ! 

À lire aussi

Et encore plus