Voici pourquoi vous ne devriez pas tondre votre gazon au mois de mai | 24 heures
/environment

Voici pourquoi vous ne devriez pas tondre votre gazon au mois de mai

Image principale de l'article Vous ne devriez pas tondre votre gazon
Photomontage Alexandre Pellet

Le mouvement No Mow May, ou Mai sans tondeuse, nous encourage à laisser pousser notre gazon pendant tout le mois de mai. On a parlé à deux experts qui nous expliquent pourquoi il s’agit d’une bonne idée.  

Avec l’arrivée du printemps, des bourgeons et des fleurs naissantes, on peut avoir l’impression qu’il est grand temps de s’occuper de sa cour arrière et ainsi de tondre son gazon. Mais l’organisation environnementale Plantlife nous encourage au contraire à le laisser pousser durant tout le mois de mai. 

Pourquoi? Parce que les pissenlits, comme les rares autres fleurs qui poussent plus tôt au printemps, représentent ainsi les seules sources de nourriture accessibles aux pollinisateurs pendant cette période-ci, d’où l’importance d’éviter de les couper.

«En début de saison, il n’y a pas beaucoup de sources de nourriture pour les pollinisateurs, explique d’abord Guillaume Grégoire, professeur à la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation de l’Université Laval et docteur en biologie végétale. Les fleurs ornementales ne sont pas nécessairement encore en fleurs, à part peut-être quelques-unes, et le pissenlit représente une source intéressante de nourriture dans ce contexte où il n’y a pas grand-chose d’autre.»

«Il y a un déclin généralisé des pollinisateurs un peu partout dans le monde, rappelle pour sa part Raphaël Proulx, professeur au Département des sciences de l'environnement de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Donc c’est une façon aussi de contribuer au maintien de la biodiversité et du fonctionnement des écosystèmes.»

MICHEL THIBAULT/LE SOLEIL DE CHÂTEAUGUAY/AGENCE QMI

Pas trop court!

Guillaume Grégoire insiste également sur l’importance de maintenir sa pelouse d’une bonne longueur tout au long de l’été. 

«L’erreur numéro 1 que les gens font, c’est qu’ils tondent beaucoup trop court, insiste-t-il. La hauteur de tonte recommandée, quand on vient tout juste de la tondre, c’est minimum 8 cm.»

Ces 8 cm peuvent rendre le gazon beaucoup plus résistant face à certaines espèces ravageuses.

«Un gazon plus long, ça diminue aussi ce qu’on appelle les vers blancs, qui causent des dommages aux pelouses en mangeant les racines des plantes, ajoute Raphaël Proulx. Ils disparaissent pratiquement quand on laisse pousser un petit peu les prairies ou les gazons.»

Un gazon coupé trop court s’expose aussi à un assèchement important lors des périodes plus chaudes.

«Comme il a moins de feuilles pour faire de la photosynthèse, il va accumuler moins de réserves de sucres dans ses racines, il aura donc moins de racines et sera plus sensible à la sécheresse parce qu’il va avoir accès à un moins grand volume de sol pour aller puiser son eau, explique Guillaume Grégoire. Et en plus, s’il est tondu court, il n’y aura pas beaucoup d’ombre sur le sol, le soleil va plomber directement, et ça va s’assécher encore plus vite.»

«En général, un gazon qui est tondu plus long va être beaucoup plus résilient pour à peu près tous les stress en milieu urbain», conclut-il. 

À lire aussi

Et encore plus