L’été n’est même pas commencé, on s’arrache les piscines et le mobilier extérieur | 24 heures
/portemonnaie

L’été n’est même pas commencé, on s’arrache les piscines et le mobilier extérieur

Image principale de l'article Les ventes en flèche des piscines et du mobilier
Crédit montage: Marilyne Houde

L’été à la maison oblige, les Québécois s’arrachent les ensembles de patio, les piscines, les spas, les plantes naturelles comme artificielles ou encore la déco extérieure. Et les marchands sont clairs : «Dépêchez-vous, car tout s’envole comme de petits pains chauds!» 

Les marchands d’articles extérieurs ont remarqué une croissance des ventes deux à trois fois plus importante que les années précédentes. 

«Les gens ont commencé à magasiner beaucoup plus tôt, affirme Alain Gravel, directeur marketing chez Trévi, spécialiste de piscines et spas. On a vu des gens acheter du mobilier extérieur même pendant l’hiver. C’est complètement fou cette année. On est en avance sur les chiffres d’affaires.» 

De son côté, Angela Gentile, présidente du Méga Centre Groupe, spécialisé dans les aménagements paysagers, abonde dans le même sens. 

«On a ici une entreprise familiale qui existe depuis 1963 et je dois avouer qu’on n’a jamais vu autant de demandes pour les produits de outdooring. Je dirais que les chiffres ont certainement doublé et même triplé, pendant la pandémie», dévoile-t-elle. 

Angela Gentile, Présidente de Méga Centre Groupe a remarqué un engouement particulier pour les plantes naturelles et artificielles

CM par Créations Marketing

Angela Gentile, Présidente de Méga Centre Groupe a remarqué un engouement particulier pour les plantes naturelles et artificielles

Une pénurie avant l’été 

Les commerçants de l’industrie s’attendent à une pénurie avant même que l’été soit réellement entamé. 

«Les gens ne voulaient pas manquer l’opportunité de magasiner. On est déjà en rupture de stock sur plusieurs modèles! Que ce soit des pavillons, du mobilier de jardin ou des piscines, il faut recommander», s’exclame Alain Gravel. 

Le directeur marketing remarque que la clientèle achète à l’avance, quitte à devoir attendre l'arrivée de la prochaine commande de marchandises à la mi-juin. «C’est la folie», ajoute-t-il. 

Courtoisie Trévi

Qu’est-ce qui explique cet engouement monstre? 

La suspension des voyages et des sorties au restaurant ont encouragé les consommateurs à profiter de leur chez soi et à revisiter leurs espaces, ce qui expliquerait en grande partie cet engouement pour les articles extérieurs estivaux. 

«Comme les gens n’ont pas pu voyager cette année, ils se sont dit qu’ils allaient amener le voyage à eux ! Ils ont du temps et de l’argent pour se créer une cour à leur image et qui leur permet de relaxer», croit Angela Gentile. 

À lire aussi

Et encore plus