Fermeture d’urgence du pont de l’Île-aux-Tourtes | 24 heures
/bref

Fermeture d’urgence du pont de l’Île-aux-Tourtes

Image principale de l'article Fermeture d’urgence du pont de l’Île-aux-Tourtes
archives | ÉLIZABETH LAPLANTE/AGENCE QMI
  • Le pont de l’île-aux-Tourtes a été fermée d’urgence jeudi après-midi en raison d’enjeux de sécurité.
  • Le pont de l’Île-aux-Tourtes, long de près de 2 km, a été mis en service en 1965 dans l’axe de l’autoroute 40.
  • Avant la pandémie, près de 87 000 véhicules l’empruntaient chaque jour, dont 10 % de camions.

Les automobilistes qui circulent sur le pont de l’île-aux-Tourtes ne sont pas au bout de leurs peines: cette infrastructure névralgique qui relie Vaudreuil-Dorion, en Montérégie, à Senneville, dans l’ouest de l’île de Montréal, a été fermée d’urgence jeudi après-midi en raison d’enjeux de sécurité.

«Les ingénieurs ont pris la décision de fermer le pont pour la sécurité des usagers. Les équipes de Transports Québec sont sur place. Des mesures d’atténuation seront annoncées d’ici peu», a indiqué sur Twitter le ministre des Transports, François Bonnardel.

M. Bonnardel et la ministre responsable de la métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, doivent tenir une conférence de presse vendredi pour expliquer les conséquences de cette nouvelle.

Le pont de l’Île-aux-Tourtes, long de près de 2 km, a été mis en service en 1965 dans l’axe de l’autoroute 40. Avant la pandémie, près de 87 000 véhicules l’empruntaient chaque jour, dont 10 % de camions, selon les informations disponibles sur le site du ministère des Transports (MTQ) et datant de 2019.

L’ouvrage comporte deux structures successives totalisant 1962 mètres de longueur. Le pont comporte trois voies de circulation dans chaque direction.

Un projet majeur de reconstruction était déjà prévu par le MTQ. Il en était à l’étape de la planification. En juillet 2020, d’importants travaux de maintien et d’entretien ont été entrepris sur le pont.

Des citoyens de Vaudreuil-Dorion souhaitaient d’ailleurs que l’on profite de la reconstruction du pont pour prolonger le Réseau express métropolitain (REM) jusque chez eux.

Plante demande une solution rapide

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a demandé en entrevue à LCN que les travaux se fassent «le plus rapidement possible pour remettre en place un axe névralgique au niveau du transport de marchandises et des gens dans ce coin-là».

«On a appris la nouvelle en même temps que tout le monde, je ne dirai pas que c’est une bonne nouvelle, loin de là, parce que vous l’avez bien mentionné c’est un axe majeur, il y a beaucoup de véhicules qui l’empruntent. En même temps, on se réjouit qu’il n’y ait pas eu d’accident, que le MTQ ait trouvé les problèmes pour y remédier», a-t-elle ajouté, invitant tous les acteurs, la Ville de Montréal, le MTQ et le gouvernement du Québec a «mettre la main à la pâte pour trouver une solution pour que ça se passe le mieux possible dans des circonstances qui n’étaient pas prévues».

«On est un peu dans le flou en ce moment, bien sûr sur nos équipes sont aux nouvelles, ils cherchent des informations. On parle d’automobiles, ce qui est vraiment important, mais n’oublions pas que c’est un axe de transport logistique, ce sont des camions, de la marchandise, c’est souvent l’axe qui est utilisé entre Montréal et Toronto.»

La fermeture soudaine a provoqué d'importants bouchons dans l'ouest de l'île de Montréal.

À lire aussi

Et encore plus