Pokémon: une pétition pour avoir le doublage québécois sur Netflix | 24 heures
/misc

Pokémon: une pétition pour avoir le doublage québécois sur Netflix

Image principale de l'article Pétition pour le doublage québécois sur Netflix
Image courtoisie The Pokémon Company

Aucun Québécois n’accepterait de regarder le doublage français des Simpsons. Alors, pourquoi tolérer les voix du Vieux Continent pour Pokémon?

• À lire aussi: 25 ans de Pokémon: on a classé les 151 Pokémon originaux du pire au meilleur

• À lire aussi: Meilleurs jeux de Nintendo Switch: la sélection de Pèse sur start

C’est visiblement ce qu’un courageux internaute du nom de Vincent Desjardins s’est demandé cette semaine en lançant une pétition en ligne, sommant Netflix Canada de mettre en ligne le doublage québécois des séries Pokémon sur sa plateforme.

«Je voulais parfaire l’éducation culturelle de ma fille en lui présentant une part importante de notre patrimoine télévisuel, mais la seule version française de Pokémon sur Netflix est doublée en France. Carapuce? Sacha? PROFESSEUR CHÊNE??? Est-ce vraiment le monde dans lequel on veut élever nos enfants??? Unissons nos voix pour passer [un] message clair au dirigeant de Netflix Canada que NOUS NOUS LAISSERONS PAS FAIRE», peut-on lire sur la page de la pétition, qui a été transmise à notre collègue Kazzie sur Instagram.

Capture d'écran change.org

Après vérification, la seule piste française offerte sur les différentes séries de la franchise sur Netflix Canada est effectivement celle de la France, ce qui risque de causer un réel choc culturel chez quiconque ayant grandi avec la version québécoise de Pokémon.

Au moment d’écrire ces lignes, une trentaine de Québécois nostalgiques ont signé la pétition, qui vise d’abord une cible raisonnable de 100 signatures. Ferez-vous bouger l’aiguille à votre tour? En tout cas, si jamais vous souhaitez soutenir l’important mouvement, c’est par ici.

Parce qu’on va se le dire bien franchement, Florizarre, Dracaufeu et les autres, c’est non!

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus