Le Québec affiche son bilan COVID-19 le plus faible depuis le mois de septembre | 24 heures
/bref

Le Québec affiche son bilan COVID-19 le plus faible depuis le mois de septembre

Bonne nouvelle: la longue fin de semaine qui se concluait par la Journée nationale des patriotes a permis au Québec d’afficher son plus petit bilan de COVID-19 depuis la mi-septembre.

• À lire aussi: Dates, détails: voici ce qu’il faut savoir sur le grand déconfinement du Québec

• À lire aussi: Vous vous faites vacciner cette semaine? Voici ce qu'il faut savoir

Avec seulement 433 nouvelles infections, le Québec a affiché son plus petit bilan depuis les 297 cas annoncés le 18 septembre, il y a plus de sept mois, alors que la deuxième vague commençait à déferler sur la province à la suite d’un été tranquille.

Ce faisant, le Québec est parvenu à se maintenir sous la barre des 500 nouvelles infections pour une seconde journée de suite. Il est à noter cependant que le nombre de tests de dépistage effectués au cours de la longue fin de semaine a diminué pratiquement de moitié par rapport à la moyenne de la dernière semaine.

AFP

Onze décès ont aussi été ajoutés au bilan québécois, tandis que le nombre de patients alités avec le virus est demeuré stable (424, +3), incluant aux soins intensifs (102, -1).

C'est aussi arrivé au Québec durant le long week-end: 

Déconfinement: les régions «rouge foncé» repassent au rouge

Un ourson en cavale à Dorval pendant cinq heures

Manifestation contre les rénovictions à Montréal

Une autre plage bondée à Montréal

Montréal: la police déclare la manifestation pro-palestinienne illégale

Hauts et bas en Atlantique 

Les données étaient aussi encourageantes en Nouvelle-Écosse, où seulement 49 infections se sont ajoutées lundi, soit le plus petit bilan en un mois, à la suite d’une éclosion majeure concentrée dans la capitale Halifax.

Terre-Neuve-et-Labrador est cependant venue assombrir le portrait dans la région Atlantique en dévoilant cinq cas de plus. Ceux-ci ont motivé le gouvernement à placer le centre de la province en confinement le temps de freiner cette éclosion, si bien que les lieux de rassemblements comme les bars, les restaurants et les gyms devront fermer temporairement.

Le Nouveau-Brunswick, pour sa part, a ajouté 15 cas à son bilan, un nombre dans la lignée de ceux enregistrés lors des dernières semaines.

Du côté de l’Ouest canadien, la province actuellement la plus touchée par habitant de toute l’Amérique du Nord, le Manitoba, a affiché un bilan à la baisse, cumulant 353 contaminations au SRAS-CoV-2 et quatre décès.

Il est à noter que certaines provinces, incluant l’Ontario et la Colombie-Britannique, n’ont pas fourni de bilan à jour lundi en raison de la journée fériée.

À lire aussi

Et encore plus