Une école secondaire de la Floride censure les photos de certaines étudiantes | 24 heures
/bref

Une école secondaire de la Floride censure les photos de certaines étudiantes

Image principale de l'article Une école secondaire censure des photos
Capture d'écran TVA Nouvelles

Une école secondaire de la Floride a modifié les photos de finissants de certains de ses élèves, par exemple en censurant le léger décolleté d'une adolescente.

• À lire aussi: Quand l’art se limite pour respecter les algorithmes

• À lire aussi: Perdre ses milliers d'abonnés Instagram d'un seul coup

Quand la jeune Riley O’Keefe a reçu les images, elle a d’abord ri avant de se mettre en colère.

L’élève de neuvième année (3e secondaire) de l’école Bartram Trail de St. Johns n’en revenait pas de voir que sa photo de fin d’année avait été modifiée. Au lieu de son léger décolleté, une large barre noire a été ajoutée sur Photoshop par l’école.

«Ce n’est pas seulement l’histoire de la retouche des photos [...] C’est une façon de nous dire que nos corps ne sont pas acceptables pour nos albums», a-t-elle dit en entrevue à CNN.

Code vestimentaire

L’adolescente a indiqué qu’elle avait porté la même tenue toute la journée et qu’aucun membre de la direction ne lui avait fait de remarque.

«Je m’exprime parce que je ne veux pas que les autres filles pensent qu’elles ne peuvent pas prendre la parole», a ajouté Riley.

«Je me sentais bien cette journée-là, et je ne contrevenais pas au code vestimentaire. Mais quand j’ai envoyé les photos retouchées à ma mère, je me sentais sexualisée. Comme si c’était tout ce qui comptait pour l’école», a confié une autre élève, Zoe Iannone.

Dans un communiqué, la commission scolaire a fait savoir que l’école avait agi ainsi pour inclure tous les élèves dans les albums.

«Auparavant, l’école secondaire Bartram Trail n’incluait pas aux albums de finissants les élèves qui contrevenaient au code vestimentaire», peut-on lire.

«Cette année, des retouches ont été faites pour s’assurer que tous les élèves se retrouvent dans le livre.»

L’école a proposé aux parents de rembourser les frais des photos, mais plusieurs parents préféreraient des excuses de l’école.

«Ils poussent les enfants à se sentir mal par rapport à qui ils sont», a confié une mère de famille.

*

À VOIR 

Actualité intime : les conséquences du harcèlement de rue 

s

Comment reconnaître la violence conjugale chez ses proches?

s

À lire aussi

Et encore plus