Essai du portable Surface 4 de Microsoft | 24 heures
/misc

Essai du portable Surface 4 de Microsoft

Image principale de l'article Une alternative au MacBook Pro?

J’ai eu la chance d’essayer l’ordinateur portatif Surface 4 de Microsoft équipé d’un écran 13,5 po, du processeur Intel Core i5, de 8 gigaoctets de mémoire vive et de 512 Go en stockage, d’une valeur de 1700 $ selon le catalogue du fabricant. Tous les prix mentionnés ici sont arrondis au dollar près. 

• À lire aussi: Essai du Samsung A52 5G

• À lire aussi: Google Nest Hub 2: l’écran intelligent qui veut vous aider à dormir

Dès les premières manipulations, on découvre la solidité de l’ordinateur, de son écran, des charnières et la qualité des matériaux. On peut saisir le portable par un coin et apprécier la résistance du châssis. Le Surface n’est pas trop lourd heureusement avec 1265 grammes. En comparaison, son vis-à-vis MacBook Pro M1 13,3 po chez Apple pèse 1400 g.

L’écran 13,5 po au ratio deux tiers (3:2) est excellent, lumineux à souhait et visible sous n’importe quel angle. Un capteur de lumière ambiante s’occupe de gérer automatiquement la luminosité de celui-ci.

Bien que je n’ai pas une expérience de tous les claviers hormis mes deux Logitech sans fil et celui de mon MacBook Pro M1 personnel, j’ai trouvé rapidement mes repères avec les touches du Surface.

Très bonne qualité des haut-parleurs Dolby Atmos dissimulés sous le clavier, on peut avec l’ordinateur sur les genoux regarder un film sans éprouver le besoin de passer à un autre dispositif audio, comme un casque ou des haut-parleurs sans fil.

Autonomie et processeurs  

Parlant de casque, il y a une sortie audio 3.5 mm sur son flanc, mais que deux ports USB; USB-C et USB-A. Un port maison Surface Connect typique des appareils portatifs Microsoft sert à l’alimentation. Dans ce cas-ci, j’aurais préféré un second port USB-C qui, comme les Thunderbolt 3 ou 4, convient à tout, même à l’alimentation. Microsoft se reprend ici avec une recharge rapide de 80 % en une heure.

Et qui dit alimentation dit batterie et autonomie. Le gérant du logiciel annonce 17 heures avec le processeur Intel, en net progrès par rapport aux 11,5 heures du précédent Surface 3.

Sous le capot, outre le processeur i5 quatre cœurs de 11e génération de mon ordinateur d’essai, Microsoft propose les processeurs mobiles Intel Core i7 et AMD Ryzen 5 sur la version 13,5 po et les i7 et Ryzen 7 sur celle de 15 po.

Côté graphique, on a droit au processeur Intel Iris X ou à son concurrent AMD Radeon.

Si j’avais à me procurer un ordinateur portatif, fidèle à ma logique du long terme, je choisirais un modèle avec, en premier lieu, un minimum de 16 Go de mémoire vive et, en second lieu, le processeur le plus puissant. C’est évidemment au total plus cher, mais on profite de meilleures performances tout au long de son utilisation qui sera étalée sur une ou deux années de plus. Au final, avec un peu de chance, l’ordinateur sera revendu à un meilleur prix.

Si le système d’exploitation importe peu dans votre choix, ma préférence penche vers le MacBook Pro avec le nouveau processeur M1 d’Apple. Puissant et rapide, et très peu gourmand, celui-ci reste froid même utilisé à fond, alors qu’il est assez facile de « chauffer » le processeur i5 du Surface avec une utilisation normale.

Les orifices de ventilation sous l'ordinateur

On sait que Microsoft développe une gamme Surface Pro X à puce SQ de type ARM qui, comme la puce M1 d’Apple, intègre l'unité de traitement, la carte graphique et la mémoire vive dans une même puce. Désavantage à cette transition, tout le système d’exploitation Windows et les logiciels doivent être récrits ou, dans le jargon, recompilés.

Stocks épuisés ou presque  

Les ventes d'ordinateurs portables, en particulier, ont bondi dans le contexte de la pandémie, car nombreux sont ceux qui se sont empressés de passer au travail à domicile. Inutile de dire que la dernière version des portables Surface 4 s’est envolée au point d’épuiser les stocks chez le fabricant.

Avec le clavier canadien-français, la plupart des versions sont en rupture de stock selon la couleur choisie.

Terminons avec une comparaison des prix entre ces deux rivaux.

À configuration égale :

Le Surface 4 13,5 po de Microsoft avec processeur i7, 16 Go et 512 Go demande 2250 $.

Le MacBook Pro M1 13,3 po d’Apple avec puce M1, 16 Go et 512 Go demande 2199 $.

Présentation vidéo du Surface 4

À VOIR AUSSI

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus