Réouverture des terrasses: Catherine Fournier veut faciliter la vie aux restaurateurs | 24 heures
/bref

Réouverture des terrasses: Catherine Fournier veut faciliter la vie aux restaurateurs

Image principale de l'article Terrasses: elle veut faciliter la vie aux restos
Photo Fotolia

La journée de vendredi a été marquée par la réouverture attendue des terrasses de restaurant au Québec. La candidate à la mairie de Longueuil Catherine Fournier entend justement revoir la réglementation autour des terrasses et des permis si elle est élue.  

• À lire aussi: Non, vous ne pouvez pas aller sur une terrasse avec votre groupe d’amis!

• À lire aussi: Voici le petit guide du parfait client

Certains restaurateurs qui souhaitent obtenir leur permis estival pour installer une terrasse se butent à des délais administratifs, en plus de devoir recommencer le processus de demande chaque année, une situation à laquelle Catherine Fournier souhaite s’attaquer.

Catherine Fournier

Simon Clark/Agence QMI

Catherine Fournier

La candidate veut aussi revoir l’actuelle réglementation de la Ville de Longueuil sur les terrasses, notamment le programme des contre-terrasses (séparées des restaurants par le trottoir ou la chaussée), pour qu’il devienne permanent chaque été. Elle désire finalement faciliter l’accès aux permis municipaux permettant aux clients de consommer un verre d’alcool sans pour autant devoir commander un repas.

• À lire aussi: Elles veulent devenir mairesses pour faire changer les choses

L’année dernière, un règlement de la Ville de Longueuil avait permis aux restaurateurs de la rue Saint-Charles d’obtenir rapidement une autorisation pour installer une contre-terrasse, de même que la permission de consommer de l’alcool avec un repas au parc St. Mark, non loin du centre. 

«Le jour de la marmotte» 

«Je crois important, dans le contexte où nous amorçons cette sortie de pandémie, de faire preuve davantage de souplesse pour offrir de belles occasions de socialisation à la population, mais aussi pour soutenir nos commerçants locaux, dont nos restaurateurs et tenanciers de bar, qui ont connu l'une des périodes les plus difficiles de leur vie entrepreneuriale durant la crise sanitaire», a déclaré Catherine Fournier dans un communiqué publié vendredi. 

«Le programme des terrasses me semble être en projet-pilote depuis trois ou quatre ans, fait savoir Gérôme Paquette, copropriétaire et chef du restaurant L’Gros Luxe situé dans le Vieux-Longueuil. Chaque année, c'est comme le jour de la marmotte pour nous, les restaurateurs, et il faut y remédier. Il est temps que la Ville de Longueuil soit plus flexible avec les permis, tant en ce qui a trait à la réglementation que pour les délais de traitement.»

Pour l’Association Restauration Québec (ARQ), le rayonnement des restaurateurs passe nécessairement par ce type de mesures. 

«Si on veut étaler nos terrasses sur le domaine public, il faut absolument que les villes soient facilitantes. Pour que les terrasses soient dynamisées, il faut que l’obtention du permis soit facilitée», est d'avis le vice-président aux affaires publiques et gouvernementales de l’ARQ. 

Pouvoir boire et manger dans les parcs 

L’équipe de Catherine Fournier, Coalition Longueuil, s’engage aussi à pérenniser la possibilité d’utiliser un barbecue portatif et de boire de l’alcool en consommant de la nourriture dans les parcs, comme c’est déjà le cas dans plusieurs autres villes du Québec, notamment à Québec et à Montréal. 

La politicienne s’engage à examiner la possibilité d’installer des barbecues fixes dans les parcs pour permettre à la population de s’en servir librement tout en profitant des espaces verts. 

«Un tel projet vient avec un encadrement nécessaire au niveau de la sécurité, ce à quoi notre équipe s'engage du même souffle, a précisé Catherine Fournier. Cela passe également par une responsabilisation accrue des citoyennes et citoyens à l'égard de la protection de notre environnement.»

À lire aussi

Et encore plus